mercredi 31 décembre 2014

31 décembre 2014

Bonjour

Nous voici déjà au dernier jour de cette année. L'heure un peu pour moi de faire le bilan d'une année qui s'est révélée très riche et intense.

Janvier:

Je franchis le pas et après 10 ans de travail dans la même entreprise je pose ma démission. Les conditions de travail s'étaient bien trop dégradées pour moi et je ne me sentais pas le courage d'y retourner. J'ai eu de la chance de trouver très vite un travail et je n'ai posé ma démission qu'après avoir assuré mes arrières.
Je commence aussi la recherche d'une nounou et je ne sais pas encore que travailler et faire garder son enfant peut être une vraie galère.

Février:

L'évènement le plus marquant de ce mois est la naissance de mon neveu, mon poussin d'amour que j'aime de tout mon coeur.
Il est né prématurément mais c'est un battant, un vrai et aujourd'hui personne ne se douterait que mon petit ange coquin comme tout est né avec deux mois d'avance tellement il a bien grandi (Dieu en soit remercié).
Grâce à lui je suis la tata la plus heureuse et PetiteFée la cousine la plus heureuse aussi.
Après avoir signé avec une première nounou qui s'est révélée être enceinte nous avons commencé l'adaptation chez une autre.

Mars:

Punaise de punaise, pan dans ta tronche ma fille voilà tes 35 ans qui débarquent en force! Euh mine de rien ça commence à chiffrer comme âge.
Je reprends aussi le travail, j'ai moins de difficultés que je craignais, c'est juste que mes nouveaux collègues sont très différents des anciens et je me retrouve avec un grand fossé d'âge et de parcours. Grâce à quelques personnes l'intégration se passe néanmoins bien et je suis lancée sur de nouveaux projets.

Avril:

La routine du boulot s'installe. Nous trouvons plus ou moins notre rythme. PetiteFée évolue bien mais le sommeil reste très problématique et l'accumulation des nuits sans dormir correctement me pèse.

Mai:

Nounou tombe malade et mes parents sont au Maroc. Du coup grosse galère pour garder PetiteFée, on devient les rois de la bidouille car aucune solution ne nous est proposée pour palier à son absence.
C'est aussi et surtout ma première fête des mères!

Juin:

Le soleil brille, les oiseaux chantent, les beaux jours se profilent. Tout va bien pour nous. PetiteFée commence à bien dormir la nuit, j'entrevois une éclaircie dans mon amas de fatigue!

Juillet:

Ramadan is coming! Ce mois sacré pour les musulmans se révèle plus éprouvant pour moi cette année que les précédentes. Ma lactation en prend un coup et je me retrouve obliger de ne pas jeûner quelques jours pour pouvoir relancer tout ça.
Chéri est aussi très malade, une vraie loque sur le canapé. Après quelques investigations il s'avère qu'il a chopé un cytomégalovirus qui s'est attaqué à son foie et à ses poumons. Il mettra plusieurs semaines à se remettre d'aplomb le pauvre.

 Août:

Vacaaaaaaaaaaaaaaances!!! Depuis le temps que je les attendais! Nous profitons de 15 jours toutes les deux et malgré le soleil qui nous fuit nous passons un bon moment.
Août c'est aussi la fiesta des un an! Mon petit, mon doux bébé est une grande désormais. Nous célébrons l'évènement en faisant une garden partie qui nous a laissé de bien beaux souvenirs.
Nous entamons les démarches en Belgique pour faire soigner la plagiocéphalie de PetiteFée car en France nous avons été baladés de droite à gauche sans résultat.

 Septembre:

A qu'est ce qui parait il faudrait à priori un jour retourner au bureau... C'est chose faite. Au début du mois nous récupérons aussi le casque de PetiteFée. Nous croisons les doigts très fort pour que cela arrive à corriger sa jolie petite tête.
Tout se passe assez bien jusqu'à la fin du mois quand la nounou nous annonce sa grossesse et par là même sa démission instantanée.

Octobre:

C'est de nouveau la course à la nounou. J'en ai appelé plus de 60 sans résultat. Je désespère. En attendant on rebricole des solutions et mes parents deviennent les nounous officieuses de ma fille.
PetiteFée fait beaucoup de progrès au niveau de l'acquisition du langage, c'est très rigolo.

Novembre:

On continue le bricolage de la garde d'enfant. Belle maman nous dépanne en venant aussi à la maison. PetiteFée ne semble pas être trop destabilisée par ces changements, j'abandonne pour un temps la recherche.
Au boulot ce n'est pas facile tous les jours, je ressens beaucoup de pression que j'estime injustifiée.
Je suis fatiguée par tout ça et la déprime me guette.

Décembre:

 Le mois des fêtes! J'en ai parlé ici beaucoup, j'aime l'esprit bon enfant qui règne durant ce mois, un peu moins la course effrénée à la consommation.
Ma mère est fatiguée et ne peut plus s'occuper de PetiteFée. Je suis très déçue pour ma fille, j'ai l'impression qu'elle est encore une fois abandonnée. Nous devenons de nouveau les rois du bricolage et heureusement que Super Tata Sam est là pour nous (gros coeur pour toi!!!)
PetiteFée parle et se déplace de plus en plus debout avec appui jusqu'au  week end dernier où elle a finalement décidé de se lâcher et se lancer toute seule! Elle ne pouvait pas nous faire de plus beau cadeau pour les fêtes! J'ai bien profité de ces quelques jours de congés avec elle, chaque jour à ses côtés me rend heureuse. Je me demande comment ma vie était avant ça!

image issue du site : www.recettebox.fr


Voilà le bilan de mon année. Elle a été riche, intense et surtout pleine de bonheur grâce à tout ceux que j'aime.


vendredi 26 décembre 2014

Pourquoi je blogue

Bonjour

Aujourd'hui, peut être a cause de la fin d'année qui approche ou des 2 ans du blog qui s'annoncent je me suis demandée pourquoi je continuais à bloguer.

Vous avez pu voir que depuis un certain temps je n'écrivais plus aussi régulièrement. Je me bloque moi même, je m'auto censure car je sais que les réseaux sociaux peuvent être tres durs et je sais que je n'ai pas les épaules necessaires pour encaisser des critiques.

C'est aussi paradoxal car en s'exposant ainsi sur le net, je ne suis pas naïve je sais qu'il va forcément y avoir des gens qui ne sont pas d'accord avec mes choix de vie.

J'essaye au maximum d'être dans le non jugement. J'expose MA façon de voir les choses mais je ne m'erige pas en exemple. Celles qui me connaissent dans la vraie vie savent je l'espère que je ne suis pas du genre à m'estimer supérieure aux autres.

Je parle ici de mon quotidien, de mes doutes et de mes découvertes et de mes contradictions aussi. Quand j'ai commencé c'était pour ça, pour ne pas enjoliver la vie de maman car souvent en lisant les blogs on tombe sur des mamans qui fileraient des complexes à nombre d'être nous car tout a l'air parfait dans leur monde.

Ce n'est pas le cas dans le mien mais ma vie me plait comme elle est.

Je n'oblige personne à me lire, si ce que je fais ou ma façon de voir les choses ne vous convient pas, vous pouvez très bien continuer votre chemin que je vous souhaite très beau et je suis sûre que vous trouverez des blogs plus adaptés à vos croyances, vos modes de vie ou votre façon d'être.

Un grand merci à celles et pourquoi pas ceux qui me suivent et me lisent régulièrement. Si mes écrits peuvent aider ne serait ce qu'une maman à se sentir moins seule dans sa façon de penser ou d'agir, alors je serai contente et c'est dans cet objectif que je continuerai à écrire

mardi 16 décembre 2014

Petit Papa Noel

Bonjour!

J-9 avant le jour de Noël! L'agitation frénétique s'empare des gens, ça court de partout pour finaliser les achats de Noël et être sûr de bien gâter tout le monde.

Cette année j'ai été super bien organisée, je peux m'envoyer des fleurs car le 25 octobre j'avais commandé tous les cadeaux de Noël pour les enfants de mon entourage.

Maintenant que les cadeaux sont faits, il reste une question:

Faut il laisser les enfants croire au père Noël?

 source: www.icone-gif.com

Pour répondre à cela il y a plusieurs écoles, celle:

- religieuse: pour moi en tant que musulmane la question ne devrait même pas se poser, c'est une hérésie païenne et nous ne devons pas y adhérer, de même dans d'autres religions car le père Noël n'est pas lié à ces fêtes

- de la vérité: j'ai lu sur plusieurs groupes type Montessori et compagnie que des mères s'insurgeaient devant  ce type de croyances racontées aux enfants. Elles s'opposent à cela car elles estiment que c'est berner les enfants et trahir la confiance dans la parole de l'adulte que de leur faire croire à ces choses là.

- du commerce: c'est une fête commerciale, une chose montée de toute pièce créée pour nous faire consommer encore et toujours plus

- du rêve: on entretient un climat de magie, même si on sait que ce n'est pas vrai cela crée une bonne humeur et la joie des fêtes est souvent contagieuse.

Cette année la question ne se pose pas encore, PetiteFée du haut de ses bientôt 16 mois (demain) est un peu jeune pour comprendre tout ça.

Quoi que j'ai déjà mon idée, j'aime Noël et sa magie. Je suis friande de toutes les niaiseries associées à cette fête, les cadeaux, les décorations, les vitrines et même les téléfilms débiles et dégoulinants de bons sentiments qui passent à la télé et je pense qu'entretenir une part de rêve dans le monde de l'enfance n'est pas une si mauvaise chose.

Et vous vous faites comment?

mercredi 3 décembre 2014

Au coeur des émotions par Isabelle Filliozat

Bonjour

A force de zoner sur différents groupes Facebook j'ai eu envie de lire ce livre car il revenait souvent en référence concernant l'éducation bienveillante et le respect des émotions de l'enfant.

Je l'ai lu et je me suis pris une grosse claque.

Non pas au niveau de l'éducation que je donne à PetiteFée, je ne me prétends pas meilleure qu'une autre, je fais et ferai tout plein d'erreurs mais je me pense sur un bon chemin.

La claque je me la suis prise à mon niveau.

Ce livre m'a permis de comprendre beaucoup de choses sur mon mode de fonctionnement actuel, mes angoisses et mes incertitudes.

Tout se joue dans l'enfance, nous en sommes désormais convaincus. Donner des bonnes bases à nos enfants leur permettra d'être solides dans le monde des adultes.

Il ne faut pas néanmoins brider l'aspect émotionnel. C'est vrai qu'il est dur de voir un enfant pleurer, d'autant plus que ces pleurs "ne tombent jamais au bon moment". Nous avons envie de les voir tout le temps heureux ou tout du moins pas en larmes. Nous oublions par là même la fonction salutaire de ces pleurs qui permettent de décharger le trop plein émotionnel et en les refrénant nous apprenons à l'enfant que ses émotions n'ont pas le droit d'exister.

Il y a aussi un excellent chapitre concernant la notion de "caprice". Dès le plus jeune âge vous trouverez toujours une personne pour vous conseiller de ne pas "vous laisser faire" par votre enfant, que ce n'est qu"un caprice de sa part de vouloir être porté ou autre...


Je ne veux pas trop en dire mais j'espère quand même en avoir dit assez pour vous donner envie de le lire.

Titre: Au coeur des émotions
Auteur: Isabelle Filliozat
Format: Poche
Coût: 5.99€

jeudi 20 novembre 2014

Coup de gueule contre ELLE: la photo censée décomplexée les jeunes mamans mais qui fait le contraire

Bonjour

Il y a quelques jours j'ai vu cette article disponible ici dans le magazine Elle.

Si vous ne souhaitez pas le lire, je vous résume le tout. Il s'agit d'une mannequin "Lara Stone" qui pose en petite tenue après sa grossesse.

Les photos donnent ça:

                                                  crédit photos: System Magazine
et ça:
Jusque là rien de bien choquant, c'est un mannequin, elle pose, tout est normal.

Ce qui me heurte c'est de présenter ce type de corps, en mettant en avant son "courage" d'oser poser sans être photoshopée (je m’abstiendrai de polémiquer sur l'usage systématique de photoshop...), d'autant plus que circonstances "aggravantes" elle vient d'avoir un enfant!

Je sais bien que les mannequins ont seulement leur corps comme outils de travail  toussa toussa. Je ne juge ni le mannequin ni la qualité artistique des clichés

Mais "Elle" soyons sérieux, vous pensez vraiment que ce type de clichés va RÉELLEMENT décomplexer les mères?

Je ne sais pas pour les autres mais pour moi ce n'est franchement pas le cas... Comme si voir son corps ne pas répondre à la norme qui nous est imposée n'était pas assez rude voilà une nouvelle façon bien vicieuse de nous en mettre plein la tronche et rajouter une couche au mal être dû à la non acceptation du corps.

La maternité pour la plupart change de façon irrémédiable le corps de la femme. Ce n'est pas un mal, la nature est ainsi faite et de plus ces changements accompagnent aussi la transformation du corps de femme au corps de mère. Les vergetures, peau distendue, seins avec une nouvelle forme sont plus ou moins la norme, sans parler des kilos supplémentaires qui viennent tenir compagnie pour certaines.

Acceptons le, même si ce n'est pas facile face a ce que je qualifie de bassesses comme ce genre de photos.

Il reste néanmoins des initiatives plus qu'honorables comme celle-ci  et je vous laisse avec la magnifique vidéo extraite de leur site :



Voici de quoi vraiment décomplexer les femmes, nous sommes comme les autres, avec nos imperfections qui font notre charme!

lundi 17 novembre 2014

15 mois!

Bonjour

Voici venu le temps du point mensuel d'évolution!

Alors 15 mois c'est quoi chez nous?

La galère pour la garde... Et oui c'est ce qui me vient en premier à l'esprit car entre les aller-retour chez mes parents et belle-maman qui vient à la maison de temps en temps on ne peut pas dire que nous soyons dans un schéma régulier... Heureusement que PetiteFée s'adapte bien (oumi elle c'est un peu plus la galère).

Un vocabulaire qui se développe. Chaque jour elle acquiert du vocabulaire et elle l'utilise à bon escient.

Un petit clown! Elle me fait rire et me prend souvent au dépourvu. A titre d'exemple, il y a peu de temps le soir je la prends avec moi dans le lit et elle veut jouer. Je lui dis "PetiteFée il est tard, pose ta tête sur l'oreiller et dors". Elle s'allonge, ferme les yeux et fait "ron pffff ron pfff" (déjà là moi je suis morte de rire) puis elle se lève et me dit "Ayé maman a pu dodo"

Une grande fille qui s'installe à table et veut manger tout comme nous (soit de la nourriture pas forcément très équilibrée mais je travaille la dessus).

J'ai de la chance aussi d'avoir un pot de colle très câlin et après une journée de travail ça fait toujours plaisir d'avoir des bisous et des caresses.

Nous continuons l'allaitement, il n'y a pas de raisons de mettre fin à un processus qui roule aussi bien, même si les gens trouvent ça... particulier...
Mais les gens on s'en moque n'est ce pas?

A très bientôt!

jeudi 6 novembre 2014

Once Upon a Time-Le conte de Noel des blogueuses

Bonjour

J'ai la chance de participer à une initiative émanant de Sophie Wow Mum dont le but est d'écrire à plusieurs un conte de Noël.

 J'ai toujours été fan de la magie de Noël et je suis enchantée de pouvoir ajouter ma toute modeste contribution à ce projet.
Si vous êtes blogueuse et intéressée, il y a encore des places, vous pouvez vous renseigner ici!

Le principe est simple:
  • J'ai été désignée par Griseldis du blog Yes we blog pour prendre la suite de sa contribution
  • A mon tour je désigne Priscilla de Maman double mixte pour continuer cette superbe aventure
  • Chaque blogueuse reprend le récit au point d'arrêt exacte de son prédécesseur
  • Afin de suivre la progression et de découvrir les univers de chacun, un lien vers le blog des rédactrices doit être inséré
  • Au 30 novembre le TAG s'arrête et vous pourrez découvrir l'intégralité du conte qui sera republié sur le blog
Bon trêves de blabla, passons au rêve!

Selon la formule consacrée:

" Il était une fois, dans une lointaine contrée montagneuse, un petit village niché dans le creux d’une vallée, entourée d’épaisses et sombres forêts. Les villageois vivaient au milieu des bois, dans leurs petites maisons aux toits moussus, sur lesquels la végétation poussait en un tapis de champignons et de fleurs éparses. Les volutes de fumée, qui s’échappaient des cheminées, courraient pour rattraper la cîme des arbres, s’entrelaçant comme les nattes d’une jeune et jolie bergère du village. »
Sophie Wow mum
 
« Éliana était une magnifique jeune femme blonde, remplie de douceur et de bonté. Non seulement elle était appréciée par tous les habitants du village, mais les animaux aux alentours semblaient également sous le charme de ses grands yeux verts. Demoiselle au grand cœur, elle ramenait régulièrement des animaux blessés chez elle. Elle vivait seule dans une maison un peu plus éloignées des autres où chose étrange les volets en forme d’étoile restaient clos de jour comme de nuit… Cela ne semblait choquer personne, à part Aaron, le fils du chef, qui revendiquait être le seul à ne pas être aveuglé par la beauté envoûtante de cette bergère. »
Leetha's Coeurpur 

« Aaron ne savait pas pourquoi il détestait à ce point Eliana, il passait pour un paranoïaque aux yeux de tous, mais au fond de lui il savait. Il pressentait qu’elle cachait un terrible secret. Il avait essayé d’avertir son père à ce sujet, mais celui ci ne voulait pas en entendre parler. Il était bien décidé à la percer à jour et montrer à tout le monde qu’il avait raison. Un matin, il prit la route avec son fidèle destrier, Winter, pour aller voir ce qui pouvait se tramer chez elle. Il savait qu’en ce jour de marché Eliana se rendrait au village et il aurait ainsi la voie libre pour explorer sa maison dans les moindres recoins. Lorsqu’il arriva devant la chaumière, il décida d’essayer de voir par les interstices des volets. Il colla donc son œil au volet quand soudain… »
Nekazy Meadow

« Il colla donc son œil au volet quand soudain un brassement d’ailes lui fit lever la tête avec sursaut .
Aaron fut étonné de voir qu’une petite chouette au plumage couleurs châtaigne et argenté, s’était posée sur l’ extrémité de la fenêtre.
Ses yeux jaunes perçants le fixaient intensément.
Comme hypnotisé il resta ainsi quelques minutes perdu dans les profondeurs de ces pupilles noires jais…
Le hennissement de son cheval le réveilla et fit peur au rapace qui s’envola, Aaron eut juste le temps d’apercevoir un parchemin roulé entre ses serres… »
 Green Maman
  
« Le parchemin tomba au sol. Sans réfléchir, Aaron se saisit de ce dernier, la main tremblante. Il était venu ici dans l’idée d’en savoir plus, mais il ne s’attendait pas à être le spectateur d’une scène comme celle-ci. Tant de questions, tant de de mystère, une telle culture du secret autour d’elle depuis toujours. Il n’en pouvait plus de rester sans savoir, il n’en pouvait plus de se questionner, de chercher sans jamais trouver ce qui la rendait si envoûtante.
C’était donc le moment où jamais, le moment où peut être enfin il en saurait plus, où peut être il saurait tout.
Il avait entre les mains une des rares choses qui pouvaient enfin lui donner de réelles pistes la concernant. Il réalisa alors à cet instant combien ce parchemin pouvait être précieux. Cela le rendit fébrile, comme s’il appréhendait finalement d’en découvrir le contenu. Lui qui n’avait jamais fait preuve de faiblesse jusqu’à ce jour, se retrouva dépourvu. Il était là, debout devant la maison de la jeune femme, le document à la main, avec toutes les raisons du monde de vouloir le dérouler pour le lire, mais il était pris d’une hésitation soudaine à laquelle lui-même ne s’attendait pas.
Au bout de quelques minutes, il reprit ses esprits. Il ne fallait pas qu’il tarde, elle pouvait rentrer à tout moment, or il ne tenait absolument pas à être surpris ici, à chercher quelques informations qui pourraient enfin la confondre.
Soudain, un bruit dans les fourrés le fit bondir sur son cheval et partir un peu plus loin où il pourrait consulter le document en toute tranquillité. Une fois à l’abri de tout regard, il descendit de sa monture, s’installa au pied d’un arbre auquel il attacha Winter, puis il déroula le fameux parchemin.
Alors qu’il parcourait les premières lignes, ses yeux s’écarquillèrent… »
Yes we blog

"Comment croire ce que ses yeux lisaient! Ce n'est  pas possible! Le jeune homme se trouva confondu devant l'impact du parchemin qu'il avait entre les mains. Aaron en vint à maudire sa curiosité.
Maintenant qu'il avait pris connaissance du document, il ne pouvait plus faire machine arrière. Mais quel poids pour un jeune homme. Et comment faisait elle elle, depuis tout ce temps?
Maintenant il comprenait les choses sous un nouvel angle.
Le hululement d'une chouette le sortit de ses pensées. En levant la tête, il reconnut l'animal qu'il avait croisé devant la maison.
Aaron s'énerva et cria à la chouette:
"Tiens, reprends ton parchemin! Maudit animal!Je voudrais tant que tu ne l'ais jamais lâché!"
Stoïque, la chouette continuait de le fixer de ses grands yeux jaunes.
Aaron, remonta sur Winter, ne sachant vers quelle direction aller. La seule chose sûre, c'est qu'il n'était désormais en sécurité nulle part
 TO BE CONTINUED


mercredi 29 octobre 2014

La plagiocéphalie et nous: round 5

Bonjour

Un petit billet car il y a bientôt 15 jours nous sommes allés en Belgique pour assurer le suivi de la plagiocéphalie de PetiteFée.

Nous avons pris l'habitude d'y aller le vendredi, c'est plus facile car il y a tout de suite après le week-end pour se remettre de la route.

Plus facile, plus facile oui c'est vite dit car le réveil à 5h du matin un jour de RTT ça pique!!! En plus on avait pris rdv à 10h sur place en se disant que partir tôt nous épargnerait les bouchons de la région parisienne. Pour notre veine il y avait un accident sur la route à 6h du matin, donc des bouchons...

Le reste du trajet s'est déroulé sans problème et PetiteFée a été bien sage. Sans ma vessie capricieuse le trajet aurait été même parfait!

Arrivés là bas nous avons été pris en charge par un autre intervenant. C'est un peu dommage que ce ne soit pas tout le temps la même personne qui suit le dossier car comme ça on a l'avis d'un spécialiste qui est à même de nous dire si il constate vraiment l'amélioration.

Je pensais qu'ils allaient procéder à des mesures pour des ajustements mais non, ça a été fait visuellement. La personne a constaté que le casque serrait un peu trop, elle a découpé un peu à l'avant et un peu à l'arrière et roule ma poule, voilà le casque ajusté.

PetiteFée s'est laissée gentiment faire tout le long, il faut dire que désormais elle a intégré son casque comme un élément à part entière de son quotidien et elle ne rouspète pas souvent quand on lui met ( c'est même souvent le contraire, lorsqu'on lui enlève le casque elle cherche à le remettre).

Après un petit tour d'une heure, nous sommes revenus au centre pour vérifier qu'il n'y avait pas de points de pression. J'avoue que je ne comprends pas trop comment ça serait possible vu que l'espace intérieur a été élargi mais ils connaissent mieux leur travail que moi!

Nous avons repris la route de là bas vers 12h30. Comme PetiteFée s'était endormie( et vu qu'elle avait bien grignoté pendant la pause d'une heure), nous avons pris la route vers la France en décalant la pause déjeuner.

Nous commençons déjà à avoir nos habitudes car nous nous sommes arrêtés à la même aire de repos que la fois d'avant et la nourriture est toujours aussi dégueulasse et chère. C'est décidé la prochaine fois j'emmène nos repas (oui mon coeur tu lis bien le message!)

Visuellement j'ai du mal à constater une amélioration. Des fois je me dis que si et d'autres je me dis que c'est mon imagination. Je pense qu'un casque "dynamique" aurait sûrement été plus approprié mais ça ne sert à rien de ruminer, il y aura forcément une amélioration, en tout cas je l'espère

vendredi 17 octobre 2014

14 mois les débuts de la parlote

Bonjour

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais j'ai totalement zappé l'article bilan des 13 mois... C'est pas pour rien qu'à la base ce blog se nommait future mère indigne!J'ai complètement oublié la date et c'est en lisant un article chez ma copinaute Kiara (très bon blog tapez  les mots de kiara sur google et vous tomberez direct sur son blog (la flemme de faire un lien hypertexte et oui je sais je mets des parenthèses dans des parenthèses )) que je me suis dit "oh zut j'ai oublié qu'hier mon bébé passait un cap".

Bon passons outre tout cela et faisons le point.

Ces derniers temps les progrès principaux sont au niveau du langage. Elle parle de plus en plus et s'essaye aux mots phrase ("maman mame mame doudoune"). Elle connait "a pique", "a pue", "ateau"(gâteau), "zizi"(oui je lui apprends de belles choses) et tous les jours un nouveau mot s'ajoute à son vocabulaire.

En oumi fière je ne vais pas faire un article récapitulatif de tous les mots qu'elle connaît, ce n'a aucun intérêt. C'est juste pour dire que d'un point de vue parentale, c'est une superbe expérience que de les voir maîtriser les mots. Elle commence à être vraiment dans l'échange et à pouvoir se faire comprendre.

J'ai parfois du mal à la comprendre comme avant hier pendant le change quand elle me dit "titi". Je ne lui répond gentiment que je vois qu'elle essaye de me dire quelque chose mais que je ne comprends pas. Elle répète plusieurs fois puis finit par me montrer sa veilleuse Hello Kitty. Je comprends enfin et lui tend son jouet Hello Kitty, son regard m'a bien fait rire, du genre "enfin tu as compris!"

Bon sinon Madame PetiteFée essaye de marcher mais a toujours peur de se lâcher. Je ne suis pas pressée de toute façon je n'ai pas envie de lui courir après partout.

Voilà le petit bilan du chemin parcouru

jeudi 16 octobre 2014

Bienvenue dans la semaine mondiale de l'allaitement

Bonjour

Oui oui je sais il y a toujours une semaine mondiale de quelque chose. Si vous êtes curieux il y a même des sites qui regroupent les dates et thèmes des journées mondiales.

Bon tout ça pour vous dire que nous sommes en plein dans la semaine mondiale de l'allaitement.

Vous savez comment ça se passe pour nous mais je refais un topo.

Début de l'allaitement:

1/ La clinique

Pas évident du tout, je ne me suis pas assez renseignée. Je pensais naïvement que l'allaitement coulait de source (humour foireux inside) et du coup je me suis trouvée désarçonnée et surtout mal guidée.
La mise au sein est difficile, PetiteFée perd trop de poids. Des biberons de complément me sont imposés, je ne sais pas, j'obéis.

2/ Retour à la maison

Munie de mes téterelles imposées à la maternité ("Voyons madame vu la taille de vos seins et la forme de vos tétons votre fille n'arrivera jamais à se nourrir"), j'essaye tant bien que mal d'allaiter ma fille. La fameuse montée de lait ne se fait pas, je m'obstine mais elle aussi. Elle a gouté au biberon et en redemande.

3/ Le tire lait, mon meilleur ami

Clairement je n'ai pas assez de lait vu que ma poitrine n'est pas suffisamment stimulée. Pour sortir de ce cercle vicieux et sur conseil de ma super sage femme, je commence à tirer mon lait et miracle, j'ai enfin de quoi nourrir ma fille. Fin septembre/début octobre elle n'a plus aucun complément de lait artificiel!

L'allaitement d'un bébé:

4/ La téterelle ma pire ennemie

PetiteFée est habituée au goût du plastique dans sa bouche. J'ai l'impression de passer à côté de quelque chose, d'être encore une nulle car je ne peux pas allaiter directement au sein. J'essaye encore et toujours de lui enlever. Je demande conseils à droite et à gauche, contacte la Leché League mais il faut que je me fasse une raison, la téterelle est là et tant pis pour moi.

5/ L'allaitement de mes rêves

Un jour, comme ça, PetiteFée réclame à manger. Naturellement je mets la téterelle sur le sein et je lui présente. Elle commence à boire, se décolle du sein, tire sur la téterelle pour l'enlever et se remet à téter sans. Je n'y crois pas mais la fois d'après elle recommence. Du coup je ne mets plus la téterelle et j'ai enfin l'allaitement dont je rêvais.

6/ La mycose, mon cauchemar

J'ai eu une douleur au sein dont je ne comprenais pas la source. J'ai contactée ma sage femme qui m'a prescrit un traitement homéopathique qui ne fonctionne pas. J'ai eu beaucoup de chance car ma sage femme a su m'orienter vers des collègues qui n'ont pas lâché l'affaire jusqu’à ce que je sois soignée ( ce qui a pris quand même plusieurs semaines).

L'allaitement d'un bambin:

PetiteFée a grandi. La question d'un sevrage ne s'est pas du tout posée. Nous aimons cette relation qui nous lie. Je le dis honnêtement, je préfère l'allaitement maintenant que quand elle était bébé. C'est devenu un vrai moment de partage et d'échanges. Elle sait me demander quand elle a envie ( "maman doudoune?"), elle me dit quand elle ne veut plus ( "a plu"). Les tétées acrobatiques me font rire, les tétées câlins à mon retour du travail sont tendres.

Bonne semaine de l'allaitement à toutes!

vendredi 10 octobre 2014

Le portage physiologique

Bonjour

Alors que se finit la semaine internationale du portage j'avais envie de partager avec vous mon expérience.

Si vous me suivez depuis le début vous savez que pour moi au départ être maman "maternante" ce n'était pas gagné. Je mets des guillemets car je n'aime pas ce nom et j'ai même du mal à comprendre le principe, ça veut dire quoi que les mamans qui ne font pas ce genre de truc sont paternante? moins maman que celles maternantes?Cela induit à mon avis un système de classement auquel je n'adhère guère.

 Bref vu que je pratique le portage, les couches lavables, que l'on se lance dans l'éducation non violente c'est apparemment l'étiquette qu'il faut que je me colle sur le dos...

Le portage par contre lui a coulé de source. J'avais dès le départ envie d'une écharpe de portage car PetiteFée étant très demandeuse je ne me voyais pas la porter à bout de bras toute la journée et je ne trouve pas la poussette facile (trottoir inadapté, incivilité des gens qui se garent n'importe comment...).

Pendant mon arrêt de grossesse( j'ai été arrêtée au 6ème mois de grossesse car elle s'était engagée dans le col) j'ai commencé à lire les blogs de mamans. Du coup j'ai aussi commencé à vivre dans un univers parallèle dans lequel énormément de monde utilisait un système de portage que ce soit écharpe, sling, préformé physiologique...


La vraie vie est différente. En un an je n'ai croisé qu'une femme qui utilisait un manduca lors de mes différentes sorties avec PetiteFée mais j'ai croisé trop d'enfants portés dans des systèmes non adaptés.

Je ne m'étendrai pas sur tous les avantages du portage, d'autres le font mieux que moi et il y a foule de blogs spécialement consacrés à ce sujet. Les deux principaux avantages pour moi c'était l'aspect mains libres et le côté câlins bébé. L'écharpe est aussi merveilleuse en cas de coliques du bébé!

Je voudrais juste insister sur l'utilité d'avoir un mode de portage physiologique. Beaucoup trop de parents utilisent les porte-bébés du commerce qui ne respectent pas l'anatomie de l'enfant.
Durant les premiers mois le bébé a besoin de rester avec le dos arrondi comme ça:

image issue du site: http://www.lecomptoirdesbambins.com/a-portee-de-bisous/

Les moyens de portage actuels forcent l'enfant à être en extension, ce que son petit corps n'est pas prêt à supporter. En plus pour les petits garçons, malgré la couche le poids reposent sur leurs bijoux de famille et ce n'est pas sain.
En plus de ne pas respecter la position de la colonne vertébrale, les hanches ne sont pas bien placé et cela peut favoriser les problèmes d'articulation (dysplasie de la hanche).

Du coup j'ai beaucoup de peine pour ces enfants qui sont trimbalés comme ça sans avoir rien demandé et aussi pour leurs parents qui ne sont pas informés des problèmes que ce mode de portage peut engendrer.

lundi 29 septembre 2014

A la recherche de la nounou: le retour de la revanche ( coup de gueule inside)

Bonjour

Encore une fois me voici à la recherche d'une assistante maternelle. Ce billet ne va pas me faire que des amies mais bon voilà je trouve que c'est abusé.

Après les péripéties avec la première assistante maternelle qui m'avait collé son syndicat sur le dos car j'ai voulu annuler le contrat qui nous liait vu qu'elle a gentiment attendu que je signe les papiers pour m'annoncer qu'elle était enceinte, je pensais avoir fait le plus dur. Bien sûr j'ai dû payer une indemnité pour ne pas me retrouver aux prud'hommes malgré le fait que selon l'avocate je ne devais rien.

Voici donc le deuxième round, ma nounou m'appelle vendredi soir pour m'annoncer qu'elle est enceinte de 15 jours et qu'elle démissionne avec prise d'effet au maximum à la fin du mois, soit ce mardi, ce qui me laisse vachement le temps de me retourner...

Pourtant cette nounou était une vraie perle, gentille comme tout avec PetiteFée et j'avais la chance de pouvoir partir le matin au travail en toute confiance car je la savais en de bonnes mains.

Mais voilà, elle a eu du mal à tomber enceinte et veut mettre toutes les chances de son coté, je que je comprends. Mais en attendant je suis dans la merde à devoir courir tous les jours pour déposer ma fille chez mes parents ce qui me double voir plus mon temps de trajet pour aller travailler le matin. Et encore je devrais m'estimer heureuse car j'ai cette solution de repli de la déposer chez mes parents...

Le problème que j'ai c'est que les assistantes maternelles ont tous les pouvoirs et rare sont les professions où l'employé mène la danse et impose tout à son employeur.

Aujourd'hui si je démissionne de mon travail, j'ai des obligations légales, un préavis à faire toussa tousa. Elle ne veut pas le faire et je ne peux pas lui imposer. En effet comment pourrais je lui laisser mon enfant tous les matins sachant qu'elle ne veut plus la garder? Je me retrouve donc le bec dans l'eau car elle travaille en binôme avec une autre personne mais les autres parents ont su avant moi que mon assmat démissionnait et ont donc tout de suite pris la place, ce que je comprends.

La cerise sur le gâteau c'est que vu que nous sommes basés en année incomplète et qu'elle rompt le contrat de son propre chef, elle est en droit de me demander une régularisation de ses salaires écoulés sur les 8 mois écoulés soit environ 1000€!

Je veux bien entendre qu'elles doivent être protégées contre certains parents peu scrupuleux mais qu'en est il des parents? Qui les protègent ou leur offre une garantie quelconque contre les assmat? Personne... J'ai beau chercher, si jamais je lui "impose" de faire son préavis pour avoir le temps de me retourner, elle peut poser un arrêt maladie qui ne reporte pas son préavis pour autant.

Bref j'en ai marre des assmat qui font ce qu'elles veulent!

vendredi 26 septembre 2014

Musulmane, Française pourquoi devoir choisir?

Bonjour

Aujourd'hui un petit billet qui n'a rien à voir avec les sujets traités d'habitude mais j'ai besoin de m'exprimer sur ce sujet qui me tient à coeur.

Je suis musulmane et française. J'aime ma religion et j'aime mon pays. Mais en ce moment il ne fait pas bon se revendiquer des deux, la France nous demande de faire un choix, par devoir d'intégration.

Je suis née en France, j'ai vécu toute ma vie ici, je suis mariée, j'ai un bébé mais malgré tout je garde l'étiquette d'étrangère, fille d'immigrés ou encore deuxième génération d'immigrés, comme si on héritait de ce statut comme d'un titre de noblesse.

Je me décide à écrire car je vois de plus en plus de statuts partagés par des gens de toute bonne foi, des personnes que je sais être des gens bien mais des statuts qui me blessent car ils sont contre ma religion.

Les musulmans ne sont pas des ennemis.


Les évènements récents bien que tragiques stigmatisent encore plus la communauté musulmane. L'amalgame est facile entre musulmans et terroristes, encore plus avec cet appel au meurtre des "mécréants".

Tous autant que vous êtes vous connaissez de près ou de loin une personne de confession musulmane. Pensez vous vraiment que votre voisine, votre vendeuse, le papa de la camarade d'école sont des coupeurs de tête en puissance? Non bien sûr que non...

Du coup des opérations se mettent en place comme #notinmyname. Je me désolidarise totalement de ce mouvement. Je n'ai pas à me justifier face aux gens sous prétexte que je suis musulmane. Où va t on? Pour moi ce mouvement contribue aussi à l'amalgame entre musulman et terroriste, c'est genre "attendez je suis musulmane mais je ne fais pas partie de ceux là". Ça me paraît totalement hors de propos. Imaginez que vous rencontriez une fille, elle se présente et son prénom est Nabilla. Vous n'allez pas tout de suite penser que cette fille est une écervelée? La comparaison vous paraît un peu tirée par les cheveux? Peut être mais en tant que musulman c'est ce que prône cette opération. Or je n'estime pas à avoir à  justifier publiquement que je me désolidarise de ces exactions.

Bien sûr ces crimes me touchent mais ils me touchent en tant qu'être humain.

Je sais bien que cet article est un peu ambiguë dans le sens qu'il est aussi une justification mais bon.

L'Islam est une belle religion et ce n'est pas une poignée d'illuminés qui nous représentent. Les musulmans de France et sûrement d'ailleurs, comme les autres personnes n'aspirent dans leur grande majorité qu'à vivre en paix et à pratiquer leur religion sans être stigmatisé à cause d'elle.

Je suis vraiment attristée de voir le traitement que font les médias de ce qu'il se passe car tout cela ne fait qu'attiser la haine et risque fort d'entrainer une escalade.

Il serait bon que la France prenne ses dispositions pour que les musulmans ne soient pas stigmatisés comme étant des citoyens de seconde zone, forcément délinquants ou terroristes en puissance.

Et il serait bon aussi que la communauté musulmane ne fasse pas le jeu de cette actualité en se justifiant à outrance ou pire en versant dans les extrémismes.

On peut très bien être musulman et français sans devoir choisir.

lundi 22 septembre 2014

Les petits pots pour bébé que j'aime bien: GOOD GOUT

Bonjour

Je précise tout d'abord que ce n'est pas un billet sponsorisé, il n'y a aucune réduction ni rien d’intéressant pour moi ou pour vous à gagner.

Je dis ça car dans la blogosphère des fois j'en ai ma claque de lire des blogs qui au final ne sont que des vitrines publicitaires. Bon et puis aussi parce que peut être quelque part je suis jalouse qu'aucune marque ne s'intéresse à mon petit blog. Bon enfin bref.

J'avais fait un billet sur une marque que je n'aimais pas, là ça va être sur une marque que je trouve sympa. Il s'agit de
J'ai testé et PetiteFée aime beaucoup.

Ce que je trouve sympa dans cette marque c'est qu'ils font la part belle à certains légumes oubliés par les autres.

Vous trouverez par exemple ça

Je ne sais pas pour vous mais moi je trouve ça cool de pouvoir lui faire découvrir des saveurs qui change des petits pots qu'on peut trouver dans la grande distribution ordinaire.

Un vrai plus aussi c'est que tout est certifié bio, de quoi nous tranquilliser totalement quand on ne veut pas faire à manger (parce que oui je l'avoue PetiteFée n'a pas que de la nourriture 100% home made).

Ces préparations existent aussi en sucré comme ça

Et le système de gourde est super sympa pour leur découverte de l'autonomie.

PS: leur risotto aux courgettes et au chèvre est une pure tuerie!!!

samedi 20 septembre 2014

Quand allaiter fait mal: la mycose mammaire

Bonjour

L'allaitement c'est beau c'est merveilleux toussa toussa on le sait et je suis la première à le dire.

Mais des fois allaiter ça fait mal c'est la mycose mammaire.

Je suis bien placée pour vous en parler car j'en ai souffert pendant plusieurs semaines d'affilé et cette mycose a bien failli avoir la peau de mon allaitement.

Ça a commencé par une tétée nocturne qui saute. PetiteFée dormait bien et j'ai eu la flemme de me lever pour tirer le lait malgré les seins trop tendus.

Quelques jours plus tard j'ai un point blanc qui est apparu sur le bord du téton. La douleur irradiait tout le long du sein jusque sous le bras. Après avoir questionné sur les forums Facebook j'ai compris que j'avais les symptômes d'une mycose mammaire. Il faut savoir que celle ci est contestée par certains médecins.

La remplaçante de ma sage femme hésitait avec un canal lactifère bouché. J'ai donc tenté l'homéopathie avec un allaitement en position de louve(à quatre pattes au dessus du bébé, je eux vois dire qu'on se sent bien con...) mais ça n'a rien fait.

J'ai fait des bains au bicarbonate, des compresses mais la situation ne s'améliorait pas. Ma sage femme m'a envoyée vers une de ses collègues spécialiste en allaitement. Nous avons tenté le gel DAKTARIN pour moi et bébé plus une mixture orange à lui mettre dans la bouche et sur mon sein.
Encore un échec.

Nous avons ensuite tenté la pommade du docteur Newmann. Je passais la journée à me tartiner le sein  sans effet car allaiter me faisait toujours serrer les dents et monter les larmes aux yeux.

J'ai réussi à obtenir du violet de gentiane en passant encore par une autre sage femme. J'ai eu beaucoup de chance à ce niveau là car j'ai bénéficié d'un bon réseau et aucune ne m'a laissée tomber. Contrairement à de nombreux médecins ces sages femmes ont su me dire quand mon cas dépassait leurs compétences et elles m'ont orientée vers des collègues spécialisées et je leur en suis très reconnaissante .

Revenons en au violet de gentiane, celui ci n'est pas facile à mettre car il laisse de grosses traces sur les habits, les doigts mais aussi la bouche du bébé quand il tète. Attendez vous à passer en mode schtroumpfs car malgré toutes les précautions il y en aura toujours une trace quelque part.

Celui ci n'a pas été efficace non plus. Je commençais un peu à désespérer . Chaque tétée devenait une torture, l'allaitement était très loin de la belle aventure que j'imaginais.

En retournant chez cette sage femme, elle m'a demandé de diminuer drastiquement les sucres car le candida( responsable des mycoses) s'en nourrit, arrêter les produits laitiers (pas trop dur pour moi) et passer à une forte dose d'extrait de pépins de pamplemousse:en ingestion et en application directe sur le sein. Au bout de quelques jours à suivre de ce traitement, je n'ai enfin plus eu mal.

J'avais enfin trouvé ma solution.

Après je sais que je suis un terrain fragile à ce niveau là et que j'ai facilement tendance à en refaire mais dès les premiers symptômes je recommence une cure pendant plusieurs jours.

vendredi 19 septembre 2014

La plagiocéphalie et nous: round 4

Bonjour

Vendredi 5 septembre nous avons été récupérer le casque. Niveau organisation ça allait du côté de Chéri car il était en vacances. De mon côté c'était un peu plus sport car j'ai repris le travail le lundi avec une grosse charge de travail mais bon il a fallu gérer. Et mon chef a accepté une journée sans solde car je n'ai pas de jours de congés vu mon manque d'ancienneté.

Bref réveil vendredi matin, à 8h du matin nous voilà sur la route. Pour bien faire les choses, nous nous sommes rendus compte que la voiture pro de Chéri a été emboutie durant la nuit. Un petit mot sur le pare-brise nous indiquait que Chéri était attendu au commissariat pour porter plainte car la voiture a été cassée lors d'une course poursuite.

La route s'est bien passée, nous sommes arrivés bien dans les temps pour pouvoir déjeuner bien tranquillement.

Une fois pris en charge dans le centre les essais ont commencé. Le casque est constitué de 3 couches "souples" dans une couche "dure" le tout recouvert (les photos sont disponibles sur la page Facebook du blog). Tout a été coupé à sa taille lors du rendez vous. PetiteFée a eu de la chance car une gentille petite fille d'environ 5 ans a joué avec elle durant tout le temps des essayages.

Nous avons attendu une petite heure le temps que le casque soit finalisé puis les derniers essayages ont pu débuter.

A 16h nous avons pris la route du retour. PetiteFée avait du mal à supporter le casque et pour arranger les choses nous sommes tombés dans des embouteillages terribles. Sur un trajet qui dure normalement 3h30 il nous a fallu 2h45 pour sortir de Belgique soit un peu plus d'un tiers du trajet.

Le retour a été très laborieux avec une PetiteFée qui pleure et moi avec une belle crise de fibromyalgie. Nous avons dû faire un arrêt pour lui enlever car elle ne le supportait plus du tout.

Arrivés finalement à la maison lorsque nous avons voulu remettre le casque à PetiteFée celle ci nous a repoussé d'un "non non caca pue".

Ça promet pour la suite que je vous raconterai très vite

vendredi 12 septembre 2014

La petite fille qui ne voulait pas manger

Bonjour

Nous venons de traverser une passe assez difficile avec PetiteFée au niveau alimentaire.
Jusqu'à présent elle a toujours été une petite fille avec un bel appétit et lui donner à manger n'a jamais posé de difficultés.

Du jour au lendemain début août elle a refusé sa purée. Je n'ai pas insisté des masses en me disant qu'elle mangerait mieux au repas d'après.
Le repas d'après elle a refusé de manger.
Ce n'est pas grave elle mangera mieux au repas d'après.

Au bout de plusieurs jours à se nourrir que de tétées et de quelques "cochonneries" glanées dans nos assiettes j'ai commencé à m'inquiéter un peu.

J'ai essayé de lui proposer la même nourriture que nous mais ça ne changeait rien.

Je me suis retrouvée désemparée et seule.

J'ai demandé des conseils sur Facebook et les personnes me répondaient ce que j'aurais répondu dans le même cas, de ne pas m'inquiéter et qu'un bébé ne se laissait pas mourir de faim.

Il demeure néanmoins qu'en tant que mère il subsiste une peur irrationnelle lorsque notre enfant refuse de manger.

J'ai essayé de mettre tout cela sur le dos des dents qui poussent , puis de l'acquisition de nouvelles compétences mais bon il n'y avait aucun changement flagrant.

Que faire dans ces cas là? Essayer de forcer l'enfant? C'est à mon humble avis partir dans un combat dont on sortira forcément perdant car cela donne un pouvoir à l'enfant qui peut utiliser la nourriture comme chantage.

Nous avons donc attendu, essayé patiemment et jeté beaucoup de nourriture à la poubelle puis du jour au lendemain elle a recommencé à manger et je croise les doigts pour que nous soyons sortis d'affaire.

samedi 30 août 2014

Mon corps de femme

Bonjour

Aujourd'hui un petit sujet très perso. Ça faisait longtemps que cela me trottait dans la tête mais je n'osais pas trop l'écrire puis une discussion sur un groupe Facebook m'a poussée à mettre des mots sur mon ressenti.

Je n'aime pas mon corps, je ne le reconnais pas ou plutôt je ne le reconnais plus depuis que je suis devenue mère.

Attention ne nous leurrons pas je n'ai jamais été du genre sylphide loin de là, j'ai toujours été classée parmi les femmes avec des rondeurs.

J'ai essayé plein de choses et à force de régimes plus ou moins farfelus j'ai réussi principalement à dérégler mon métabolisme.

M'enfin bon là en plus de mes "formes" je me traine mes kilos de grossesse non perdus et je le vis assez mal. Je regarde avec envie ça et là des filles chez qui la grossesse n'a laissé aucune trace ou celles encore que l'allaitement a fait maigrir mais moi je n'entre dans aucune catégorie.

La discussion qui m'a poussé à écrire a démarré suite à une photo Instagram d'une femme qui s'est prise en photo durant sa grossesse puis 6 mois après son accouchement avec un ventre ultra plat et des abdos dessinés. Une fille l'avait mise en photo de motivation, sauf que sur moi ça a juste un effet de culpabilisation, cela me renvoie encore plus à ces "formes" qui persistent. Dans le discussion j'expliquais qu'avec MON enfant je n'avais pas trouvé le temps de faire du sport, ce à quoi il m'a été aimablement répondu que quand on veut on peut et qu'il suffit de faire des efforts pour y arriver...

Et bien non, je ne me considère pas comme une tire au flan mais avec un bambin qui n'a fait ses nuits qu'à 10 mois, un boulot et quelques ennuis de santé je fais ce que je peux.

En attendant j'essaye avec beaucoup de difficultés de m'accepter comme je suis mais c'est très difficile quand l'intégralité de mon ancienne garde robe me fait ressembler à un sac à patates et que faire les magasins est une torture.

Mais c'est mon corps et je dois bien vivre avec

samedi 23 août 2014

Dictionnaire parents/enfants ou ce que je dis et ce qu'elle comprend

Bonjour

Je ne sais pas pour vous mais chez moi il y a un grand besoin d'un dictionnaire parents/enfants car entre ce que je dis et ce que PetiteFée entend il y a un monde!

Je vais vous citer quelques exemples, en premier il y a ce que je dis et en deuxième  ce que PetiteFée comprend:

- Ne touche pas à ça -> vas y touche

- C'est sale-> vas y touche

- Tu risques de te faire mal->vas y touche

- C'est dangereux -> vas y touche

- Ne t'approche pas du chat-> vas y touche

Bref vous avez compris le principe...

A un an il semble que tout soit intéressant dans la maison mais plus particulièrement les choses déconseillées.

J'essaye d'appliquer les principes de l'éducation bienveillante et de proposer une alternative sans risques à PetiteFée mais apparemment sans risque signifie pour elle inintéressant

jeudi 21 août 2014

La plagiocéphalie et nous: round 3

Bonjour

Lundi dernier nous avons été faire notre rendez vous au centre orthopédique Vigo situé à Pellenberg en Belgique.

Pourquoi si loin? Parce qu'en France obtenir un suivi d'une plagiocéphalie est le 13ème travaux d'Asterix... Bref j'aurais su je serais partie là bas dès le départ car nous avons obtenu un rendez-vous en moins de 15 jours. Que de temps perdu...

Bref, départ à 8h30 pour un périple de 330kms avec un bébé. Nous avions prévu un sac de changes et des habits au cas où il faudrait passer la nuit sur place.

J'avais quelques appréhensions mais au final la route s'est bien passée. C'est vrai que c'est encore les vacances  et nous avons bénéficié de bonnes conditions.

Nous sommes arrivés dans les temps et nous avons pu déjeuner tranquillement sur place.

Le centre est situé dans un petit bois et il est spécialisé dans toutes les prothèses du coup il y a des cas assez durs.

Pellenberg est situé en territoire Wallon, c'est à savoir car cela signifie qu'ils ne parlent pas notre langue. (Modification apportée après lecture d'une twitcopine, merci @la_farfa, en Wallonie ils parlent français mais nous avons eu à faire à des flamands apparemment car nous avons juste traversé la Wallonie Pellenberg n'en fait pas partie)

Notre interlocuteur se débrouillait assez bien. Nous lui avons posé plein de questions sur le casque. Nous avons donc su qu'il était composé de plusieurs couches pour pouvoir s'adapter à la croissance de la tête de l'enfant. Comme nous avons été pris en charge tardivement le crâne ne reprendra pas entièrement sa forme correct sauf si nous sommes chanceux mais il y a de bonnes chances que la correction puis le temps atténuent les choses.

Du fait du poids du casque (350g), l'acquisition de la marche risque de se trouver ralentie.

J'ai trouvé notre interlocuteur très gentil. Il a pris le temps qu'il fallait pour nous répondre et il a été très doux avec PetiteFée. Il a ensuite procédé à la prise de mesures et à la modélisation 3D de son crâne.

Nous avons rendez-vous le 5 septembre pour récupérer le casque qui devra être mis en moyenne 20h/jour jusqu'à ses 18 mois.

Il va nous falloir faire un aller retour par mois de contrôle, mon employeur va être ravi...

Je m'en veux un peux de lui imposer ça et j'appréhende déjà les regards de travers que les gens ne manqueront pas de nous lancer mais c'est le bien être de mon bébé avant tout

lundi 18 août 2014

1 an et 1 jour

Bonjour

Hier nous avon fêté comme il se doit l'anniversaire de PetiteFée! Pour l'occasion nous avions fait appel à un traiteur qui nous avait organisé une garden party autour d'un apéro dinatoire. Nous étions 30 et le soleil qui n'était pas dans le ciel était largement présent dans nos coeurs.

Après les festivités d'hier, le bilan aujourd'hui.

Les choses ont changé, j'ai une "un nan". Je n'ai plus un  bébé mais pas encore une petite fille.

Je me pose là et je jette un oeil sur cette année que je n'ai pas vue passer finalement.

Pourtant il y en a eu du changement.

Mon petit bébé a grandi de près de 25cm et a pris quasi 6,5 kilos. Elle reste un petit gabarit mais cela lui va bien.

C'est un bébé très sociable, peut être même trop sociable. Elle va vers tout le monde et n'a pas peur des inconnus. J'espère que cela va se tasser avec le temps car je crains que cela ne me cause des soucis.

Vivre a ses côtés me fait redécouvrir les plaisirs simples.

Nous pratiquons la dme light (diversification menée par l'enfant, je ferai un article à ce sujet très prochainement et light car je ne fais pas partie des puristes, enfin bref j'expliquerai) car PetiteFée a un fort désir d'autonomie. C'est une de ses caractéristiques, ce besoin d'autonomie, mais cela me surprend et me déconcerte car elle apprend très vite pas mal de choses.

Bon niveau mobilité elle pratique désormais le 4 pattes comme une championne et tente si la stimulation est suffisante ( genre télécommande ou téléphone à portée de main ) de se relever en prenant appui sur le canapé. Quand je vois comment le 4 pattes a changé mon organisation, je ne suis pas pressée qu'elle marche!!!!


Elle cherche beaucoup à communiquer, je vais profiter de mes vacances pour mettre en place plus intensément la langue des signes pour bébé car cela lui permet de mieux se faire comprendre car sans les gestes il est un peu compliqué de différencier un "yens" de "tiens" d'un "yens" de viens...

Bon nous revoilà partie pour de nouvelles aventures.

dimanche 17 août 2014

17 août 2013 un an après

Joyeux anniversaire ma PetiteFée

Aujourd'hui tu as un an! J'ai du mal à y croire. Un an c'est si peu mais en même temps c'est tant... Tu n'es plus un tout petit bébé bien que toute ta vie tu resteras mon petit bébé, mon doux bébé, mon tendre amour.

Avant toi, tout ce que j'entendais sur la maternité m'apparaissait comme un tas de clichés de mamans faits pour se donner bonne conscience mais depuis ta naissance je comprends que tout cela est vrai.
Un bébé change la vie, change les vies car dans ton cas tu es la première des petits enfants. Ta venue a donc fait changer le statut de tout le monde et ce pour notre plus grand bonheur quotidien.

J'ai découvert grâce à toi ce que c'est l'amour, le vrai, le pure, l'amour absolu qu'est celui d'une mère pour son enfant.

Nos débuts ont été chaotiques, tout comme nos nuits... J'ai tâtonné et je tâtonne encore car malgré tout être une mère n'est pas inné, j'apprends tous les jours et tu m'en apprends tous les jours.
J'ai fait des erreurs et j'en ferai encore mais tout ce que je fais je le fais par amour pour toi, dans l'espoir de te rendre heureuse.

En un an tu as tellement changé, tellement progressé!Chaque jour à tes côtés est une belle journée et j'en profite comme un don.

Je savoure chaque instant de notre relation, des moments de rigolade ou des tétées câlines ou nutritives que je grave dans ma mémoire comme autant de moments d'amour partagés.

C'est ton anniversaire aujourd'hui mais c'est aussi pour moi le souvenir du plus beau jour de ma vie,  celui de ta naissance.

Je t'aime ma PetiteFée

samedi 9 août 2014

La plagiocéphalie et nous :2ème round

Bonjour

Mardi 5 août nous avons enfin eu notre rendez-vous avec le neurochirurgien à Necker. Le résultat a été assez mitigé.

Dans un premier temps nous avons été rassurés, le liquide dans son cerveau est anecdotique et tout est "normal".

La voir évoluer nous montrait déjà que tout allait bien mais l'entendre dire par un médecin c'est mieux.

Nous consultions aussi pour la plagiocéphalie et là grosse déception. Nous n'avions pas été prévenus qu'à Necker ils ne traitaient que les plagiocéphalies résultant d'une craniostenose (suture prématurée des os du crâne), donc pour nous bonbon...

Il est quand même aberrant de voir comment cette déformation est minimisée par le corps médical. Il nous a été dit qu'il fallait continuer les mesures positionnelles  et puis que de toute façon "les cheveux vont tout cacher". Euh ok mais pour se faire il faudrait transformer PetiteFée en sosie de Cousin Machin et je vous avoue que voir son enfant ressembler à ça c'est terrible.

Donc je suis repartie de là-bas un peu dépitée car outre tous les problèmes de développement que peut entraîner une plagiocéphalie l'aspect physique est quand même une donnée prépondérante dans notre société. Je n'ai pas envie que PetiteFée plus tard complexe car sa tête fera l'objet de remarques désagréables de la part de ses petits camarades.

Mercredi matin, aidée par le très bon site www.plagiocephalie-moncombat.blogspot.com j'ai appelé des adresses en Belgique pour aller directement chez un orthopédiste se faire soigner.

Nous avons obtenu un rendez vous pour le 18 août prochain.

Je vous raconterai la suite!

mardi 22 juillet 2014

Ô rage, ô désespoir ou la découverte de l'autonomie

Bonjour

Dans le dernier billet j'ai expliqué que PetiteFée commençait à bien se balader toute seule.

Et bien de la balade à la bêtise il n'y a qu'un pas que PetiteFée s'est empressée de franchir joyeusement!

Il va donc falloir que l'on repense complètement notre façon de vivre et ça je savais que ça devait arriver mais chtiouuuu c'est rude à faire.

Tout a commencé avec les chaises de bar du salon, cet objet si attirant qui tourne facilement, surtout lorsque l'on essaye de prendre appui dessus.

Puis cette envie soudaine de se tenir debout. Mais comme elle n'arrive pas à rester debout toute seule, il faut la maintenir et pour peu que l'on essaie tranquillement de la faire assoir, nous avons le droit à une vraie crise...

Et ce jour où trouvant son silence bizarre, je file voir ce qu'elle faisait. Je la trouve gentiment en train de tenter de mettre ses doigts dans la prise!!!

Ensuite il y a eu le meuble du salon avec ce tiroir "que c'est trop bien tout ce qu'il y a dedans" et "pourquoi je n'attraperais pas tout pour le sortir et taper tout sur le sol"?

Et puis il y a eu ce matin. Il y a désormais un avant et un après.

Pour la première fois j'ai retrouvé PetiteFée assise dans son lit. Depuis un moment lorsque je la mets sur le sol elle passe par plein de positions dont celle assise toute seule mais là c'était une grande première. Elle s'était levée et jouait tranquillement dans son lit. Toute émue, je me dis que mon petit bébé est vraiment une grande.

Ne voulant pas la laisser dans le salon car je sais les dégâts qu'elle peut y faire, je me trouve maline de la laisser à côte de moi dans la salle de bain jouant sur le sol.

Le temps de chercher un habit dans ma chambre, elle avait ouvert le tiroir du bas de la machine à laver, tiré le tuyau de vidange et elle pataugeait joyeusement dans l'eau croupie.

Je vous laisse imaginer ma tête

Bon et vous vous avez quoi comme anecdotes?

jeudi 17 juillet 2014

11 mois

Bonjour

Comme chaque 17 du mois nous avons le rendez vous du moisversaire!

Punaise que le temps passe vite. Dire que le mois prochain c'est les 1 ans que nous fêterons!!! Je n'en reviens pas.

Mon petit bébé n'en est déjà plus vraiment un...

Ça y est je pense qu'on peut enfin le dire (quoi que je croise les doigts pour ne pas me porter le mauvais œil) PetiteFée fait ses nuits!!!

Ce mois ci nous avons eu beaucoup d'évolution. Elle cherche de plus en plus à communiquer et il y a une certaine frustration de sa part de ne pas se faire comprendre. Il va falloir que je me remette plus sérieusement à signer avec elle pour l'aider à "parler". Bon pour le moment il y a toujours le "tiens" et son double sens "tiens" et "donne", elle sait dire "tata" et depuis montre du doigt en disant "ta". Dois je comprendre que c'est "ça"? Je le pense. Quand elle voit notre chat Toutou, elle émet toujours le même son qui ressemble avec beaucoup d'imagination à chat. Elle me fait rire aussi avec son "mam mam", comprenez "miam miam" quand elle voit quelque chose qu'elle veut manger. Bon il y a aussi le "papa" émis à tout va et j'attends toujours le vrai "maman".

Niveau taille, elle a eu une poussée de croissance, nous avons enfin rangé le 6 mois et attaquons le 9. Et oui contrairement à sa mère PetiteFée est un petit gabarit. Son corps change, elle est moins potelée sniifff, sauf au niveau du bidou et ça c'est trop chou.

Pour la motricité, elle maitrise la motricité fine, petits pois dans l'assiette planquez vous, PetiteFée peut vous attraper! Mon dernier article parlait du fait qu'elle ne fasse pas de 4 pattes. Depuis quelques jours elle ne fait toujours pas du 4 pattes mais prend appui sur tout pour essayer de se lever.

Elle interagit avec nous, fait des moues coquines et j'adore quand son père lui fait des poupouilles, qu'elle le repousse en éclatant de rire mais qu'elle en redemande encore après. Et puis elle commence à bien maitriser les bisous, je fonds lorsqu'elle tire mon visage et appose un gros bisou gluant.

Ses goûts musicaux sont aussi très affirmés. Elle apparait être une fan de Mickael Jackson et des musiques berbères. Un peu de rythme et hop, elle passe en mode "ondule ton corps"!

Bon bein voilà quoi déjà 11 mois mais surtout 11 mois d'amour et de bonheur

jeudi 10 juillet 2014

PetiteFée et sa façon de marcher

Bonjour

Chaque enfant évolue à son rythme c'est un fait.

Et chez nous évoluer à son rythme signifie ne pas faire du quatre pattes à bientôt 11 mois.

Du coup les rendez vous chez le pédiatre c'est un peu folko et j'élude pas mal des questions car oui PetiteFée n'entre pas dans le moule mais le quatre pattes c'est pas son truc.

Attention cela ne signifie pas qu'elle ne bouge pas. Posez là assise quelque part et on ne sait pas trop comment, hop, vous la retrouvez bien bien loin.

Elle a élaboré une technique qui est un mix entre les grands navets de JCVD (lorsqu'il fait ses grands écarts faciaux) et les techniques militaires les plus pointues pour ramper.

Du coup on rigole bien en la voyant bouger.

Elle a essayé quelques fois de passer sur le fameux 4 pattes mais elle a basculé la tête la première et les beaux bleus qui ont suivi l'ont refroidi pendant un bon moment.


Mais elle ne rentre pas dans la norme et du coup ça me gène un peu. Pas tant vis à vis d'elle, enfin si un peu, mais surtout vis à vis des autres.

On voudrait toutes avoir le petit bébé parfait qui fait bien ses nuits, entre bien dans le moule au niveau de son évolution ou plutôt  de ce que l'on attend de la part de l'enfant comme évolution.

Des fois je surprends mes parents à essayer de la mettre de force à quatre pattes, avec le résultat catastrophique d'une PetiteFée qui se retrouve à plat comme une crêpe à brailler car on ne l'a pas laissée faire.

Dans ces situations je ne sais pas trop quoi faire. D'un côté comme je l'ai déjà écrit, elle finira bien par marcher un jour et personne lui demandera lors de sa recherche d'emploi à quel âge elle a marché, de l'autre côté j'ai peur aussi que cela signifie un problème quelconque de son côté.

Je pense que tout cela est propre au fait d'être mère et que dans l'ensemble, tant qu'elle évolue bien tout va bien.

Et vous votre bébé a marché quand et à quel âge?

mardi 8 juillet 2014

Pourquoi je n'aime pas les petits pots de la marque Hipp

Bonjour

D'habitude sur ce blog je ne parle pas des produits bébé. La blogosphère regorge de mamans qui s'expriment sur tous les produits qui existent et qu'elles testent bien mieux que moi.

Sauf qu'aujourd'hui je me lance et pour un billet pas sympa.

Tout d'abord oui je sais que si je ne suis pas contente des petits pots du commerce, je n'ai qu'à faire mes purées moi même toussa toussa. Et je le fais.

Mais il ne faut pas se leurrer, les purées du commerce c'est bien utile et ça dépanne quand on est atteinte d'une flemagite aiguë.

Venons en au fait.

Je sais pas vous, mais moi quand je vais faire les courses c'est pas le meilleur moment de la semaine (ou de la quinzaine ou du mois même si on est bien paresseux).

Je privilégie le bio pour moi et donc dans cette logique j'ai été directement vers le bio pour PetiteFée. C'est un choix très personnel car les petits pots"normaux" sont soumis à une réglementation tellement stricte que le taux de pesticides est comparables aux produits bio.

Dans mon supermarché j'ai été attirée par les produits Hipp. J'ai lu les ingrédients sur les étiquettes, ça paraissait bien, emballé c'est pesé ma bonne dame.

Arrivée à la maison, je range soigneusement ça dans les placards ( ma vie est passionnante n'est ce pas).

Puis vient le moment fatidique où je déballe le petit pot pour le donner à bébé. Machinalement je lis les ingrédients.

Dans le petit pot" courgettes" il y a de la courgette, de la pomme de terre et du riz?! Et c'est dans le pack de diversification!!! Moi courgette c'est courgette ou à la limite je veux bien comprendre courgette+un féculent pour que ça tienne mais que cela soit dit.

OK il n'y a pas mort d'homme, on continue.

Samedi je lui donne un petit pot tagliatelles, poisson, légumes. Pareil machinalement je lis les ingrédients et je vois ajout de crème, ok moi qui fait attention aux produits laitiers j'en suis pour mon compte, et du riz?! Du riz et des pâtes dans le même petit pot, il n'y a que moi que cela surprenne?

Je ne vais pas faire le tour de toutes les incohérences que j'ai trouvées entre les étiquettes et le contenus des petits pots mais je sais que c'est une marque vers laquelle je ne me dirigerai plus.

C'est plus que gonflant de devoir lire les étiquettes de chaque petit pot pour savoir exactement ce que l'on donne à son bébé. Du bio ok mais faut pas nous prendre pour des nigauds en ajoutant du riz partout qui gonfle le volume à pas cher.

Alors Hipp je sais que tu n'en as rien a faire d'une petite blogueuse de rien du tout comme moi mais sache qu'une étiquette claire c'est vachement plus sympa et ça évite les surprises...

mercredi 2 juillet 2014

La plagiocéphalie et nous

Bonjour

Avez vous déjà entendu parler de la plagiocéphalie? Non? La plagiocéphalie c'est plus communément ce que l'on appelle tête plate. Il y a plusieurs sortes de déformation du crâne, je n'en parlerai pas ici d'autant plus que je ne suis pas spécialiste et que je n'ai donc aucune légitimité à traiter ce sujet.

Je me contenterai de parler de notre expérience.

Pour que vous visualisiez cela donne ça

crédit image:  http://technologyinmotion.com/blog/wp-content/uploads/2012/04/plagiocephalyInfographic960.png 
Cette image a été vue sur le site de l'association plagiocéphalie info et soutien

PetiteFée a une plagiocéphalie. Lorsqu'elle était tout bébé elle dormait toujours la tête penchée du même côté.
Très tôt nous l'avons emmenée chez un ostéopathe pour essayer de corriger cette position mais sa tête avait déjà commencé à bien s'aplatir.

Aux visites chez le pédiatre j'ai souvent mis cela en avant. D'après lui ce n'était rien, oui elle a une plagio mais ça va se remettre tout seul quand elle se tiendra assise.

Naïve, j'ai fait confiance.

Le temps passe, PetiteFée devient de plus en plus mobile et finit par s'assoir. Elle maîtrise parfaitement cette position mais la déformation ne s’atténue pas, voire elle s'accentue avec un côté du front clairement projeté en avant.

Je vais donc me renseigner sur le net et je tombe sur un très bon site, celui de l'association plagiocéphalie info et soutien (pas de lien pour le moment car le serveur est en rade mais ils ont une page facebook).

Je ne reprendrais pas les éléments instructifs que j'y ai lus mais je vous invite à y aller.

Parmi tout cela j'ai eu la confirmation que NON la plagiocéphalie ne passe toute seule et qu'en plus des conséquences esthétiques, des répercussions sur la santé au niveau vision, orl et parfois même cognitifs découlent d'une plagiocéphalie non traitée.

Or il faut savoir que depuis la mise en place d'un couchage sur le dos, que je ne remets pas en cause, la plagiocéphalie est devenue de plus ne plus courante. De nombreuses mesures à appliquer dès la naissance permettent de prévenir ce risque et lorsqu'elle est détectée elle doit être prise en charge très tôt tant que les os du crâne sont fortement malléables (idéalement jusqu’à 8 mois).

De trop nombreux médecins prennent les inquiétudes des mères à la légère et je pense que trop nombreuses sont les parents qui font confiance. Je ne remets pas en cause tous les médecins et bien sûr bien que Google soit ton ami, niveau santé il vaut mieux s'adresser à un professionnel et surtout ne pas hésiter à consulter un autre médecin si vous ne vous sentez pas écouté.

Preuve en est la remplaçante de notre pédiatre a été surprise de la réponse de notre médecin habituel et nous a confirmé qu'il aurait fallu prendre ça en charge plus tôt.

Désormais nous attendons un rendez vous avec un spécialiste à l’hôpital Necker. Les rendez vous sont longs à obtenir et lorsque nous irons voir le médecin, PetiteFée aura quasiment un an. J'espère qu'ils lui prescriront quand même un casque et que tout cela s’arrangera bien vite ...

mardi 24 juin 2014

Tirer son lait et la reprise du travail

Bonjour

Cela fait actuellement 4 mois que j'ai repris le travail donc je pense que je commence à avoir un recul suffisant pour vous parler de l'allaitement et la reprise du travail.

Pour tout plein de raisons j'ai voulu que PetiteFée ne prenne que mon lait.

Facile au quotidien quand on est à la maison mais avec le retour au travail c'est une autre chose.

Tout d'abord parlons du cadre légal.

Plusieurs dispositions visant à faciliter l'allaitement par les mères qui ont repris le travail figurent dans le Code du travail.L'allaitement (dans l'entreprise ou ailleurs) est un droit pendant la première année de l'enfant. Le local à cet effet doit être séparé de tout local de travail, avoir un point d'eau à proximité, être propre, pourvu de sièges convenant à l'allaitement et correctement chauffé (article L.224-3). Selon les articles L.224-2 et L.224-3, les mères ont, pour ce faire, une heure par jour, « répartie en deux périodes de trente minutes » (article R224-1), une le matin et une l'après-midi. Attention ! Ces pauses n'étant pas considérées comme du travail effectif, elles ne sont pas rémunérées, sauf convention collective ou accord d'entreprise contraire.(source www.infobebes.com)

Bon ça c'est la loi. Et il vaut mieux prévenir son employeur de son intention de faire valoir son heure d'allaitement avant d'arriver au boulot avec sa trayeuse.

Ensuite il vaut mieux investir un minimum. Un tire lait électrique facilitera l'expression du lait plus facilement qu'un manuel et surtout cela fatigue beaucoup moins. Il faut aussi prévoir une sacoche de transport de façon a respecter au maximum la chaine du froid. Il vaut mieux s'entrainer un peu avant.L'adage c'est en forgeant qu'on devient forgeron est aussi bon avec le tire lait. Au début nombreuses sont les femmes qui n'arrivent pas à extraire beaucoup de lait mais en règle générale cela finit par venir ( en règle générale car certaines femmes peuvent pratiquer un allaitement long et ne jamais réussir à sortir une goutte de lait avec ces appareils)

Il y a ensuite la réalité. Dans plein de jobs, il n'y a pas la possibilité d'avoir une pièce tranquille pour s'isoler et tirer son lait dans le calme. Du coup il faut composer avec son seuil de tolérance.

Ici c'est tirage matin et soir dans les toilettes... Glamour quand tu nous tiens! Je vous laisse imaginer ce que cela donne de passer 30 minutes avec mon tire lait assise dans cet espace confiné à profiter régulièrement des effluves délicats laissé par le précédent occupant...

Comme je suis amenée à me déplacer j'ai aussi souvent tiré mon lait dans ma voiture. Un petit haut qui va bien, un grand châle bien positionné et hop roule ma poule.

Quand on tire son lait il y a un facteur à prendre en compte: les collègues. Et oui car ils risquent de se sentir intrigués à vous voir passer avec tout votre barda. Inutile à mon humble avis de se la jouer militante ou de vouloir se faire toute petite. Si l'allaitement est bien vécu une explication simple sans rentrer dans les détails suffit. "Je tire mon lait".

Il faut vraiment être consciente que c'est une importante contrainte au quotidien, que cela induit une fatigue et un stress qui peut jouer sur la production de lait.

Il est possible de maintenir un allaitement matin et soir avec un enfant diversifié ou si vous avez une vraiment bonne production de continuer avec un bébé plus jeune qui prendra alors un lait de relais durant la journée.

Voilà vous savez tout ce que tirer mon lait au travail m'a appris!

mardi 17 juin 2014

10 mois dis moi

Bonjour

Oui le jeu de mots est facile mais nous arrivons déjà à 10 mois!
Que le temps pase vite, mon petit bébé n'en est plus un.

Elle a dit son premier mot "tiens" qui veut aussi bien dire "tiens" que "donne".

Pourquoi "tiens "comme premier mot? Je me suis posée la question avant de me rendre compte que c'était ce que je lui disais le plus souvent. Et oui je suis en train de faire de PetiteFée un être pourri gâté!

Au début c'est rigolo de l'entendre parler. Bon après le 131354657687 ème "tiens" de la journée on finit par trouver ça beaucoup moins amusant.

Niveau sommeil, bien qu'elle soit un peu jeune j'ai l'impression qu'elle nous fait des terreurs nocturnes. Comme si on avait besoin de ça?! Du coup les longues nuits paisibles ne sont toujours pas pour maintenant.

Niveau mobilité ça bouge un peu. On n'en est pas au stade de la vadrouille et tant mieux car elle est encore un peu tranquille mais nous avons déjà à déplorer une bosse et deux chutes du canapé.
Parents indignes que nous sommes, nous avions pensé que l'entourer de coussins était suffisant mais c'était sans compter sur l'attrait de la télécommande ou du téléphone sur la table.
Ça nous a fait une sacré frayeur mais bon plus de peur de notre côté ( surtout du mien) que du sien.

Nous avons aussi passé des examens médicaux, tout ça j'en parlerai dans un prochain article. Mais bon Necker c'est pas la joie du tout.

Je me rends compte que bientôt nous fêterons les uns ans. J'ai du mal à voir mon petit bébé grandir si vite mais en même temps voir ses acquisitions au quotidien est vraiment merveilleux.

Elle interagit avec tout son environnement. Dimanche soir nous avons bien rigolé en la voyant commenter le match de foot avec ses petits sourcils froncés et sa main tendue vers l'écran!
Elle sait aussi ce qu'elle veut comme vendredi dernier . Le matin je la pose sur le canapé le temps de finir de me préparer. Elle avait dû trouver le temps trop long, elle a donc pris la télécommande, a changé de chaine puis lorsqu'elle est tombée sur des dessins animés elle a posé la télécommande et elle s'est allongée.
Autant dire que de mon poste d'observatrice j'étais pliée de rire!

Cela promet toute une série de bêtises à venir pour lesquelles il va falloir garder son sérieux.

Alors voilà notre rendez vous mensuel.

10 mois d'amour et on continue!

dimanche 15 juin 2014

Joyeuse fête des papas

Bonjour

Dans ce blog il n'y a que Oumi qui parle mais moi aussi PetiteFée j'ai des choses à dire.
Alors aujourd'hui je prends la main pour dire

Bonne fête mon papa!

Même si je ne sais pas parler (oh je blogue c'est déjà pas mal non) je veux que tu saches que je t'aime très très très fort gros comme ça !

Tu es mon papa d'amour et tu es le meilleur des papas pour moi.

J'aime quand tu viens me chercher chez nounou et que l'on passe du temps ensemble.

J'aime quand tu me donnes mon bain et que tu fais des bisous sous les bras.

J'aime quand tu joues avec moi et que tu inventes plein de choses pour me faire rigoler.

J'aime chaque moment passé avec toi.

Je t'aime mon papa

mercredi 4 juin 2014

J'allaite encore et je t'emmerde!

Bonjour

Quelle vulgarité me direz vous?!
Oui je te l'accorde cher lecteur et chère lectrice mais bon il y a des fois il faut que ça sorte.
Bla-bla-bla l'allaitement c'est bien toussa toussa.

Toi femme qui vient d'accoucher et qui décide de donner le biberon car c'est ton choix, tu auras toujours un bien pensant qui te dira "Tu n'allaites pas? Pourtant c'est donner ce qu'il y a de mieux à son enfant". A ces gens là j'ai envie de répondre que le lait en poudre n'a jamais tué personne et que chacune est libre de ses choix.

Toi qui allaite, c'est bien. Mais attention point trop n'en faut.

Et apparemment nous sommes arrivées à cette période de "trop".

La semaine dernière j'avais un rdv chez le médecin. Dans la salle d'attente PetiteFée s'impatiente et réclame le sein pour faire passer le temps. A côté de nous il y avait Madame Mamie qui s'émerveillait que je donne encore le sein malgré son âge. Je pars pour m'isoler mais Madame Mamie est contre, elle me répète qu'il n'y a rien d'honteux et que je dois rester à ma place.

Malheureusement les gens ne pensent pas ça et sont outrés d'un bébé accrochée au sein de sa mère.

Lorsque j'explique au médecin que j'allaite, il me fait des remarques comme quoi PetiteFée n'en a plus besoin et il me demande même si je la nourris correctement (sous entendu est elle diversifiée ). Je lui montre PetiteFée rieuse et lui rétorque "Trouvez vous qu'elle a l'air de mourir de faim?"

Bref...

Lundi dernier passage à la pharmacie. Je demande le nom du médicament prescrit pour savoir s'il est compatible avec l'allaitement (mon médecin écrit super mal). Conseil de la pharmacienne? "Vous feriez mieux d'arrêter l'allaitement comme ça vous pourrez tout prendre". Merci mais non merci. Comment ces soit-disant professionnels de santé peuvent asséner des débilités pareilles? Je lui ai gentiment répondu que vu que le Crat autorisait la prise de ce médicament, je ne voyais pas de raisons de stopper.

Le meilleur pour la fin, ce collègue à qui je dis que PetiteFée est toujours allaitée qui me demande pourquoi je continue et si c'est "parce que je prends mon pied quand elle me bouffe le sein"?

Donc à tous ces gens qui se mêlent de notre aventure lactée , j'ai envie de leur dire "je vous emmerde"!

lundi 26 mai 2014

Première fête des mères

Bonjour

Hier c'était la fête des mères. Je ne vais pas rentrer dans la polémique concernant son origine juste dire que pour moi c'était un jour spécial.

Comme pour toutes le mamans me direz vous mais non.

Si vous suivez ce blog depuis le début, vous savez que je fais partie de celles pour qui devenir maman n'a pas été facile du tout.

L'attente, la médicalisation de la conception et la grossesse difficile ont été des vrais moments durs.

Bien sûr PetiteFée en vaut la peine mais c'est une raison de plus pour moi de vouloir marquer le coup.

Çà y est je suis mère et désormais moi aussi j'ai le droit de prétendre à cette fête!

Cette année c'est PapaFée qui s'y est collé et qui m'a (presque) spontannément offert un joli bouquet de fleurs.

J'ai hâte moi aussi de recevoir des beaux crabouillages faits avec le coeur et des gros bisous de bonne fête mais attendant le principal est là,

je suis maman!

samedi 17 mai 2014

9 mois

Bonjour

PetiteFée a 9 mois aujourd'hui. Elle n'est plus un petit bébé et fait partie des grandes maintenant.
Je sais je le dis et me répète mais c'est fou ce que le temps passe vite.

9 mois, le temps d'une gestation.

C'est maintenant le temps aussi qu'elle a passé en dehors de moi.

Au fur et à mesure que le temps passe notre relation s'intensifie.

Elle cherche de plus en plus à communiquer, je continue à signer avec elle bien qu'elle ne me réponde pas mais cela viendra en son temps.

Nous signons les mots suivants : papa, oumi, doudoune, encore, bonjour, bisou, ça y est. Chaque semaine nous ajoutons un nouveau mot. Celui que j'adore faire avec elle c'est bisou car à chaque fois que je signe et que je dis ce mot, je l'accompagne d'un bisou!

Nous avons le droit à des nuits un peu plus longues. Il lui arrive de chouriner pendant la nuit mais généralement elle arrive à se rendormir seule. Mais bon elle continue à avoir besoin de téter de temps en temps la nuit. Et comme son père PetiteFée est une lève tôt.

Son caractère s'affirme de plus en plus. Mademoiselle pique des colères si on lui retire les choses qu'elle met à sa bouche. On est ok pour la diversification alimentaire mais bon cette étape n'est pas obligée de passer par goûter à la télécommande ou manger le téléphone!

Niveau mobilité PetiteFée n'est pas pressée de ramper ou bouger seule. Ma foi je ne m'en fais pas, l'âge des premiers pas est rarement un facteur déterminant lors d'une embauche!

Nous continuons l'allaitement. C'est de plus en plus rigolo car en plus d'être un moment pour se nourrir, cela devient un moment de câlins et de jeux.

9 mois que j'aime comme je n'avais jamais aimé avant.

9 mois que ma vie a changé grâce à toi PetiteFée

mercredi 14 mai 2014

#BringBackOurGirls, l'occident qui se donne bonne conscience alors que l'Afrique reste passive

Bonjour

De plus en plus on voit apparaître le hashtag #BringBackOurGirl.

Pour ceux qui seraient passés à côté de l'histoire je vous propose un petit résumé.

Le Nigeria est un pays d'Afrique de l'Ouest situé dans le Golf de Guinée. Sa capitale est Abuja. Il est parmi les pays les plus peuplés du monde. On y parle anglais comme langue officielle. Les religions majoritaires sont l'Islam au Nord et Christianisme au Sud. (source Wikipedia )

Le 14 avril dernier un groupe de terroristes se réclamant d'un Islam qui n'en est pas un, kidnappe plus de 200 lycéennes car leur crime est de chercher à s'instruire.
Le nom de ce groupe est BOKO HARAM qui signifie l'éducation occidentale est péché.

En bref ces imbéciles, n’ayons pas peur des mots, reprochent et "punissent" ces filles et leurs familles car elles ont cherché à s'instruire. D'après eux, c'est une perversion occidentale.

Petit rappel religieux: le Prophète (saws) ne prônait pas de différence dans le traitement des enfants. Il valorisait la femme et n'hésitait pas à prendre conseil auprès de Khadija sa première épouse. De plus la mise en place de l'Islam a mis fin à des pratiques barbares telles que l'enterrement des petites filles vivantes. L'Islam a été aussi la première religion a donner un statut à la femme et lui reconnaitre des droits.

Donc pour en revenir aux raisons de mon article c'est que du petit bout de ma lorgnette je trouve la situation inadmissible.

Les lycéennes ont été enlevées le 14 avril et personne n'en a parlé jusqu'à début mai. je n'ose imagnier ce qu'elles ont subi pendant ce temps.
Pourquoi ce silence des médias? Il faut croire que lorsque cela concerne des filles africaines, cela n’intéresse pas grand monde et ne mérite surement de pas de faire la une des journaux.

Il aura fallu que quelques peoples se mettent sur le sujet pour que enfin ce sujet passe au premier plan.

Je ne veux pas minimiser les petites actions car chacun agit dans la mesure de son possible mais ce n'est malheureusement pas un petit hashtag qui va sauver ces filles.
Ce n'est pas ce hashtag qui va soulager la souffrance de leurs familles.
Ce hashtag nous donne juste l'impression d'agir...

Par contre une médiatisation précoce de l'affaire aurait pu sauver la vie de ces filles.

Une action réelle des dirigeants et principalement des dirigeants africains aurait pu changer la donne.

Dans ce contexte on peut fustiger l'inutilité des différents gouvernements africains incapables de s'occuper de leurs peuples.

Pourquoi l'Afrique se met encore dans une telle situation de passivité qu'elle a besoin des occidentaux pour se bouger le derrière?

Je ne peux que me désespérer de cette situation, de ce monde qui va à deux vitesses.

De ce monde dans lequel internet et tous les médias nous permettent d'être instantanément prévenus lors de la sortie d'un nouvel album de Justin Bieber mais ce monde qui met 3 semaines à réagir au calvaire de plus de 200 jeunes filles.

J'avais dit que ce blog n'avait pas pour vocation de polémiquer sur l'actualité.

Je l'avais dit mais je ne tiens pas parole.

Mon article ne changera pas les choses, pas plus que de mettre une hashtag sur tel ou tel réseau mais cet article me permet de faire part de mon indignation et j'espère qu'il sera lu et partagé.

vendredi 9 mai 2014

Jean qui rit Jean qui pleure ou vivre pleinement l'instant présent

Bonjour

En voyant évoluer PetiteFée je suis émerveillée par sa capacité de passer du rire aux larmes en instant. Et inversement.

Du coup ses émotions peuvent souvent passer pour des "caprices" aux yeux des gens.

Il faut juste se rappeler que contrairement à nous, les bébés vivent pleinement l'instant présent. Ils n'ont pas appris comme nous à masquer leurs émotions, à les contenir pour être socialement acceptables.

Du coup lorsqu'ils veulent quelque chose, ce besoin revêt le sentiment d'urgence, ils se focalisent dessus jusqu'au point de pleurer ou faire une crise.
Mais à peine l'ombre d'une distraction qui pointe son nez et hop la crise est terminée et les voilà repartis en mode " la rigolade".

Prendre leurs émotions pour des caprices est un non sens. Jusqu'à un certain âge les bébés n'ont pas les capacités psychologiques de faire des caprices. Ils ont juste des envies et des besoins.

Du coup je suis un peu colère lorsque l'on traite ma fille de "capricieuse".

Même si des fois ses crises m'indisposent, je trouve sain qu'elle ait assez confiance pour exprimer pleinement son ressenti.

Pour celles et ceux que ça intéresse, des études récentes ont montrée que la pleine expression des sentiments était une preuve de confiance en son entourage. ( pour en savoir plus chère lectrice ou cher lecteur n'oublie pas Google est ton ami )

Les bébés "calmes" sauf pour certains parents chanceux, sont en général des bébés qui ont peur de s'exprimer car ils n'ont pas confiance en leur entourage pour leur apporter ce dont ils ont besoin.

Il serait aussi pas mal pour nous en tant qu'adulte de retrouver cette façon de vivre pleinement l'instant présent et de se reconnecter à ses émotions en les autorisant à exister.

Bien sûr il ne nous est pas possible de les exprimer aussi facilement que les bébés, imaginez vous en pleine crise face à votre patron qui vous a refusé une augmentation, cela risque de vous nuire socialement.

Mais pour autant se reconnecter à soi même est le bon exemple que nous donnent les bébés

lundi 28 avril 2014

Peut on trop aimer son enfant?

Bonjour

Quelle question bizarre me direz vous? Mais je me le pose et je vois que dans les groupes Facebook auxquels je participe d'autres mères se la posent.

En règle générale les mères aiment leurs enfants. Je dis bien en règle générale car, et j'écrirai bientôt à ce sujet, je suis convaincue que l'instinct maternel n'existe pas et qu'il y a une relation à tisser avec son enfant, cet être inconnu, fantasmé qui se révèle souvent très différent.

A quel moment il s'agit d'un amour normal et d'un amour étouffant? Avec PetiteFée j'ai une relation fusionnelle, je l'appelle même "Mon amoureuse". Dès mon retour à la maison j'ai besoin de la sentir, de la tenir près de moi ou de la garder au sein. Bien sûr elle se laisse faire car elle n'a pas encore d'autre choix. Mais j'ai souvent l'impression d'être trop collée à mon bébé.

Est ce bien pour elle d'avoir toujours sa oumi à porter de main? Je me demande. Pour le moment c'est sûr que mon comportement n'a pas fait de dégâts car PetiteFée est un bébé très ouvert et sociable ( un peu trop à mon goût).

Est ce que je ne cherche pas à combler un manque chez moi par cette relation avec ma fille? Et dans ce cas quelle est la place que je lui laisse pour exister en tant que personne à part entière?

Je ne sais pas quoi répondre à mes questions. Cela reste un sujet ouvert et j'attends vraiment vos partages sur la question.

mardi 22 avril 2014

8 mois et 5 jours

Bonjour

Aujourd'hui PetiteFée a 8 mois et 5 jours. Pour vous ça ne veut rien dire mais pour moi la symbolique est forte car ma grossesse a duré 8 mois et 5 jours. Même si dans l'absolu le calcul est faux, ça veut dire qu'elle a passé autant de temps dedans que dehors.

C'est l'occasion aussi de faire un point sur nous.

Sur moi d'abord. Soyons clairs, malgré tout ce temps je n'ai pas fait le deuil de ma grossesse tronquée. Je sais c'est stupide mais c'est comme ça. Il me manquera toujours ces quelques jours que nous n'avons pas partagés.
Ensuite physiquement je n'ai toujours pas récupéré mon poids d´avant grossesse, il faut dire que dans mon cas l'allaitement ne simplifie pas les choses. Et oui je fais partie de cette catégorie pour qui l'allaitement n'aide en rien et en plus j'ai des fringales.
Bon par contre niveau physique j'ai quand même un sacré plus depuis bébé: des superbes cernes sous les yeux qui semblent avoir élu domicile chez moi.

Concernant notre couple, et bien nous avons du mal à nous retrouver en tant que couple. La fatigue aidant je me cantonne à mon rôle de mère et nous avons du mal à nous positionner. J'avoue que nous retrouver deux me manque.

PetiteFée grandit trop vite. Je sais que de nombreux parents pensent la même chose mais je ne peux m'empêcher de le dire. Ce mois ci il y a eu encore de grands progrès, elle maîtrise la position assise, joue de plus en plus avec nous. Niveau alimentaire elle veut de plus en plus manger comme nous et je la laisse faire.

Elle évolue, s'émancipe et bientôt viendra le moment où elle n'aura plus autant besoin de moi. Je commence déjà à appréhender car notre relation fusionnelle me comble parfaitement. Je sais qu'elle va avoir besoin de prendre plus d'espace ce qui est plus sain pour elle et moi. Mais cette future séparation m'angoisse déjà