mercredi 14 juin 2017

Cookies de lactation au beurre de cacahuètes

Bonjour

Si vous me suivez sur ma page facebook (ici ) vous avez vu que depuis peu je me suis lancée dans l'aventure gourmande des cookies favorisant la lactation. 
J'ai mes sources d'inspiration sur Pinterest

Selon les résultats des tests je vais partager les recettes avec vous

Pour le nombre de pièces réalisées cela dépendra de la taille des cookies que vous ferez. Ils se conservent assez facilement 5 jours dans une boite.

Ingrédients:

3 cuillères à soupe de levure de bière
2 cuillères à soupe de graines de lin
3 tasses d'avoine
3 cuillères à soupe de beurre de cacahuètes
3 cuillères à soupe de margarine (ou beurre si vous en prenez)
4 cuillères à soupe de lait 
2 tasses de farine
1 tasse de sucre blanc
1 tasse de sucre brun (j'ai mis les 3/4 ça suffisait amplement)
2 oeufs
1 cuillère à café de levure
1 cuillère à café de sel
1 cuillère à café de vanille
1 cuillère à café de cannelle

Recette:

Vous mélangez tout ça.
Vous étalez sur une plaque prévue pour.
Au four environs 12 minutes à 180°C (toujours surveiller la cuisson).
 
Le plus dur est ensuite d'attendre que cela refroidisse!
 

Miam miam

De mon côté j'ai noté des tirages de lait plus facile (30 ml en plus dans la matinée)


vendredi 9 juin 2017

Le sevrage de PetiteFée

Bonjour


Je parle je parle je parle allaitement mais je me rends compte qu'à aucun moment je n'ai parlé du sevrage.

PetiteFée a donc été allaitée 3 ans et 2 mois. Un beau parcours pour nous deux, une  expérience intense. Est-ce un sevrage naturel? Le doute persistera même si elle a longuement tété durant toute la grossesse. 
Depuis ses 2,5 ans les tétées ont commencé à s'espacer. Elle réclamait moins souvent durant la journée, il n'y avait que celle du matin.

A son tour celle-ci a commencé à sauter. Une fois, deux fois puis elle reprenait. J'avoue avoir ressenti quelques frustrations les fois où elle a refusé de prendre le sein mais en même temps c'était son choix. Et avec la grossesse c'était aussi un soulagement car les tétées étaient très douloureuses.

J'ai très nettement senti un changement au niveau de la succion à ses 3 ans. Elle n'ouvrait plus autant la bouche et se contentait de tétouiller. A ce moment là ça a commencé à devenir très très désagréable mais elle continuait à demander tous les matins.

A un moment elle a refusé de téter, me disant que le lait n'avait pas bon goût et qu'elle était grande. Arrivée du colostrum? Je ne sais pas car par expression manuelle le lait avait toujours la même couleur.

Elle tétait de toute façon très peu, genre 2 minutes en tout et en cumulé sur les deux seins donc je ne suis pas sûre qu'elle avait vraiment la montée de lait. C'était plutôt le geste de rassurance, son habitude et son moment câlin du matin.

Les jours se sont espacés sans qu'elle ne demande le sein et je me suis faite à l'idée, surtout rassurée car il ne me restait que quelques semaines avant de tenter de nouveau l'aventure.

A la naissance de Princesse, PetiteFée a demandé de nouveau a téter. Elle avait clairement perdu le réflexe de succion mais vu qu'elle demandait en même temps que sa soeur elle avait quand même du lait qui arrivait. Elle a fait cela quelques fois mais à chaque fois cela finissait par un beau "beurk" car elle n'appréciait pas le goût.

3 ans et 2 mois c'est quand même un beau parcours et j'ai tout plein de beaux souvenirs. J'étais heureuse de parcourir ce chemin jusqu'à ce qu'elle me dise "ça y est je suis grande je ne veux plus"

jeudi 8 juin 2017

Ce ramadan que je ne fais pas

Bonjour

Depuis le 27 mai dernier nous sommes entrés dans le mois béni du Ramadan. Ce mois est celui de la révélation du Coran en Islam et le jeûne du lever au coucher du soleil est prescrit durant ce mois.

C'est l'occasion de se ressourcer, de purifier notre corps et aussi de s'accorder du temps pour la méditation et la lecture attentive de nos écrits.

Cette année encore l'amplitude des journées est très grandes, près de 17h de jeûne.  

Cette année, pour cause d'allaitement, j'ai pris la décision de ne pas jeûner.  Cette possibilité est permise au malade, au vieillard, à la femme enceinte et à celle qui allaite.

Ensuite, selon les écoles de pensée religieuse, la femme devra soit rattraper ses jours, soit payer une aumône équivalente au repas d'un pauvre par jour non jeûner, soit les deux.

J'ai l'impression de passer à côté de choses cette année mais en même temps je sais que si j'avais essayé de le faire ma santé en aurait pâti.

Sans l'aide de tisanes et de boissons régulières j'ai du mal à maintenir une bonne lactation et Princesse n'est pas encore diversifiée. De plus comme elle est du genre impatiente, si au bout de 2-3 tétées le lait ne vient pas nous entrons dans une crise d'énervement intense.

Ajouté à cela que mon bébé se réveille encore  plusieurs fois par nuits (il paraît que c'est normal vers 5 mois avec les acquisitions toussa toussa) je n'aurais pas pu physiquement tenir longtemps.

C'est assez dur de prendre cette décision et je me sens assez souvent jugée par les autres femmes qui me disent "ah bah moi j'ai jeûné sans problème pendant ma grossesse/mon allaitement"

Une femme n'est pas l'autre, une condition physique n'est pas l'autre (fibromyalgie et névralgie du trijumeau sont mes amours) ce qui fait que ce que l'une est capable, l'autre ne l'est pas forcément.

En attendant, Ramadan Moubarak à tous et profitez de ce mois pour vous rapprocher de vos proches, renforcer votre spiritualité et soyons fous, abandonner les gavages du ftor et ré équilibrer votre alimentation!

mardi 23 mai 2017

Test de produit: les couches Lotus Baby

Bonjour

Récemment j'ai eu la chance de tester gratuitement les nouvelles couches LOTUS. J'ai, ou plutôt Princesse!😉




Lotus est une marque connue et reconnue et elle se lance désormais dans les lingettes et les couches pour enfant. Sa gamme très entendue va du nouveau né au marcheur en apprentissage de propreté avec les couches culottes. Il y a aussi des lingettes, truc toujours pratique en dépannage ou quand on sort
 photos prises lors de la démo



 Trêve de blabla voici mon avis:

Lotus est transparent dans la composition de ses produits. Vous pouvez retrouver tous les renseignements sur leur site ici.
C'est un bon point pour eux, surtout après les scandales divers et variés sur la composition des couches.
Ces couches sans être bio respectent bien la peau des bébés!


Elles sont toutes douces! C'est bête à dire mais c'est super agréable une couche toute douce. Je ne me rendais pas compte de cette importance avant de les avoir testées. Elles sont douces quand on les manipules  mais aussi et surtout sur la peau de bébé. Princesse qui a tendance à faire des irritations n'en a pas eues du tout.

Princesse est un petit gabarit. Les larges bandes sur le côté et l'arrière élastique permettent de bien ajuster la couche et pour les moins expérimentés il y a aussi des points de repère sur le devant pour mettre les scratchs de la bonne façon!

Le crash test a été la nuit. Nous avons tenté plein de marques et le matin c'est systématiquement la catastrophe avec l'impression que la garniture de la couche s'est désagrégée durant la nuit. Cela rend Princesse grognon et j'avoue que moi aussi. Là ce n'était pas le cas. Cela rend les réveils un peu plus sympas!

Bon par contre pour les selles de bébé allaité il n'y a pas de miracle, on en retrouve partout et ce quelle que soit la solution choisie !😜😜

Bref: j'ai encore un stock d'une autre marque bien connue mais dès qu'il est fini on change de marque et on adopte les Lotus Baby! 


jeudi 18 mai 2017

L'agression du 30/03/2017

Bonjour

Parce qu'à un moment il faut bien mettre les mots sur ce que j'ai vécu et expliquer aussi la raison de mon absence je vais expliquer ce qu'il s'est passé ce jour là.

Jeudi 30 mars , il fait beau. Je n'ai pas encore repris le travail et vers 11h je décide de sortir avec Princesse pour aller faire quelques petites courses au marché. Je la mets dans son écharpe de portage et nous voilà dehors.
En route, à environ 100m de chez moi je m'arrête pour réorganiser mon bazars. Je prends mon téléphone en main pour appeler une amie. Je change assez vite d'avis en me disant que marcher avec le téléphone en main n'est pas forcément une bonne idée car je risque fort de le laisser tomber.
Tout d'un coup, je ressens un coup à l'arrière de ma jambe et j'entends "lâche". En déséquilibre je me crispe et par conséquent agrippe mon petit sac en toile et mon téléphone pour ne pas tomber. Je me retourne et reçois un coup au visage donné avec l'avant-bras de mon agresseur. Il hurle à nouveau "lâche". Toute choquée je ne comprends toujours pas ce qui est en train de se passer. Je le vois ensuite donner une grosse tape sur la tête de mon bébé. Quel genre d'individu tape un bébé pour un téléphone? Une raclure je suppose. En entendant Princesse hurler je percute que nous sommes en train d'être agressées, que par "lâche" il entend "lâche ton téléphone" et donc je le laisse prendre l'objet qu'il voulait.
Il s'enfuit en courant et grimpe dans la voiture de son pote qui l'attendait un peu plus loin dans la rue.

Sous le choc je pleure en répétant "il a tapé mon bébé". Un homme en scooter, ayant vu la scène de loin s'arrête à côté de moi et me demande s'ils m'ont agressée. Je réponds oui et il file poursuivre la voiture pour relever la plaque. Il revient ensuite à mes côtés et appelle la police.

Pendant qu'il leur explique tout j'arrête une personne dans la rue et lui demande si je peux utiliser son téléphone pour appeler Chéri qui par chance se trouvait à la maison.

Nous avons ensuite été au commissariat porter plainte mais il s'avère que les plaques ne correspondaient pas à la voiture. De toute façon mon agresseur était vêtu d'un jogging noir et d'un sweat à capuche noir, ce qui me fait penser qu'ils cherchaient juste une victime.

Après cela j'ai eu beaucoup de mal, mal à sortir de chez moi, mal à accepter le statut de victime, mal à tolérer les commentaires.

Mon périmètre de sécurité n'en est plus un. J'ai peur quand je sors de chez moi, je regarde sans arrêt par dessus mon épaule.

J'ai dû aussi supporter les commentaires des bien-pensants, pas méchants non mais 

- pourquoi tu avais ton téléphone en main? 
Bah parce que... Aujourd'hui il est courant d'avoir son portable en main ou dans la poche dans la rue. La question est plutôt "pourquoi ne puis-je pas avoir mon portable en main et être en sécurité"

- pourquoi tu n'as pas réagi?
Je pense que cette question est plutôt faite pour rassurer celui qui la pose. Il se sent "puissant" à base de "moi j'aurais fait...". Sauf que quand ça vous arrive bah c'est différent. Et en plus il est arrivé par derrière. Il m'a fait basculer. La seule chose à laquelle je pensais c'était de ne pas tomber sur mon bébé. Et si j'avais réagi j'aurai juste dit "tiens, laisse moi juste récupérer quelques photos auxquelles je tiens et embarque le, quand j'aurais les moyens j'en achèterai un autre". C'est sûr que je n'aurais pas bataillé pour un téléphone

- pourquoi tu avais ton bébé en écharpe?
Parce que c'est un moyen commode de se balader. Et que mon petit doigt me dit que ça n'aurait pas été plus sûr forcément en poussette, il aurait pu donner un coup dedans et celle-ci se serait retournée et là je n'aurais rien pu faire.

Et la meilleure remarque est attribuée à *collègue de boulot*

- ça t'apprendra à avoir un téléphone qui coûte cher 
Téléphone qui coûte cher ou pas, vu qu'il était dans une housse il ne sait pas ce qu'il vole avant de l'avoir en main.

Ce qui me manque le plus c'est les photos qui n'avaient pas encore été synchronisées et qui sont désormais perdues.

Mais on s'en sort bien.

Et puis j'ai pu voir qu'il reste des gens bien, comme le monsieur qui les a suivis, la dame qui sort de chez elle m'apporter une chaise et de l'eau, les policiers choqués par les actes commis.

J'ai eu besoin de très longtemps pour pouvoir en parler ici, et aujourd'hui en écrivant ces mots je pleure encore

mardi 16 mai 2017

La aqiqa de Princesse

Bonjour

Tout d'abord  qu'est ce que la Aqiqa?

La aqiqa est une sounna musulmane. Tout parent d'un nouveau né doit sacrifier 2 bêtes pour la naissance d'un garçon s'il en a les moyens et 1 bête pour la naissance d'une fille. Des règles de partage de la viande existent mais je ne suis pas une érudite religieuse donc je ne vais pas m'étendre sur ce sujet.

Nous avons la chance de pouvoir tous les jours manger à notre faim. Nous avons donc décidé ( à vrai dire plus moi que Chéri qui s'en moque un peu beaucoup) que la naissance de Princesse en plus d'être une joie pour notre foyer serait aussi une source de bonheur pour des gens moins chanceux.

J'ai cherché un peu sur le net et sur le site du Secours islamique ( ici ) ils proposent une initiative qui m'a tout de suite beaucoup touchée. Ils récoltent les dons financiers équivalents au prix d'un sacrifice et organisent des repas pour les enfants dans des pays défavorisés.

C'est exactement ce que je souhaitais!

On peut aussi si on le souhaite recevoir des photos du repas organisé.

mercredi 29 mars 2017

Je ne veux pas retourner au travail

Bonjour

Voilà. J'ai tout dit dans le titre.

Je reprends le travail à temps partiel la semaine prochaine mais je n'ai pas du tout envie d'y retourner. Je sais que j'ai de la chance d'avoir pu déjà repousser ma reprise. Je sais aussi que j'ai de la chance de pouvoir reprendre sous la forme d'un tout petit temps partiel (8h au bureau et 8h en télétravail ) mais je n'ai pas envie.

Laisser Princesse alors qu'elle est encore si petite ça me paraît dur. Heureusement que j'ai pleinement confiance en SuperNounou qui garde déjà PetiteFée depuis 2 ans.

Et heureusement aussi que j'ai la chance de faire un travail qui me plaît et me permet de gagner correctement ma vie.

En accord avec Chéri nous avons fait ce choix de temps partiel et non pas d'arrêt complet pour des raisons financières. Cela peut paraître de mauvaises raisons pour certaines mais pour nous non.  Effectivement leurs jeunes années passent vite et il est bien d'en profiter. Mais de l'autre côté nous apprécions de pouvoir sortir ou offrir des choses de temps en temps  sans être dans le calcul permanent


C'est la raison pour laquelle même si je n'ai pas envie d'y aller je vais retourner travailler