lundi 18 novembre 2013

Le jour où j'ai dit ta gueule à mon bébé

Bonjour

Jusqu'à présent tout allait plus ou moins bien mais je prenais sur moi.

Des mauvaises nuits qui s'enchaînent? Je ne suis ni la première ni la dernière qui vit ça et tout le monde y a survécu.

Les douleurs dues aux problèmes de santé? Je savais dans quoi je m'engageais donc pas de surprises.

Les pleurs? TOUS les bébés pleurent, c'est leur seul moyen de communication.

De plus je n'hésite pas à demander de l'aide quand c'est possible ni à m'accorder une petite sortie seule de temps en temps.

Bref je pensais tout bien faire pour avoir une relation sereine avec mon bébé jusqu'à jeudi dernier.

Nous sommes donc le jeudi 14. Novembre. Je suis sortie dans l'après midi avec chéri pour continuer l'organisation de la fête de naissance de mon enfant. J'ai laissé ma petite fée avec ma sœur.

Nous rentrons aux alentours de 19h. Je lui donne une tétée puis je laisse ma sœur s'occuper du reste.

La soirée s'annonce bien, chouette le jeudi il y a la série Under The Dôme sur la 6.

Il est 20h30 bébé pleure  à pleins poumons. Je la récupère car le fait que ma sœur la berce ne la calme pas.

J'essaye à mon tour mais rien n'y fait.

Je tente de dégainer l'arme ultime, je sors mon sein pour une tétée. Ma fée est là dans mes bras et continue à hurler.

Ses pleurs me tapent sur le système et là je crie " Ta gueule!"

Petit moment de blanc et là je réalise ce que je viens de dire.

Comment ai je pu utiliser une telle expression à l'encontre de mon doux bébé? Elle est si jeune, comment ai je pu faire preuve d'une telle violence verbale?

Bébé est là dans mes bras, elle tète calmement en me tenant le doigt et moi je pleure de remords.

On pourra me dire que ce n'est pas si grave mais si ça l'est. J'ai fait preuve de violence verbale envers mon enfant, alors qu'elle a à peine 3 mois.

Je culpabilise et  j'en parle, j'en parle pour partager mon vécu car  il est difficile de se retrouver désemparée devant ce type de situation.

2 commentaires:

  1. Un bien triste débordement où l'on souhaiterait être équipé de fonction "Rewind" et "Effacer". Nous ne sommes pas des machines Sweety.
    Mais tous tes témoignages débordent d'amour et de tendresse pour cette petite fée, alors pardonne-toi. Impossible de revenir en arrière, alors sois clémente envers toi-même comme tu le serais pour ta meilleure amie dans les mêmes circonstances.
    L'immédiateté de ta tristesse, de ta culpabilité, de ta détresse sont les preuves que tu es une belle personne, une vraie belle maman.
    Console-toi vite, blottis-toi dans tout l'amour qui déborde et qui étouffera cet épisode avec le temps.
    Bon courage ma douce.
    Sara_voit_bleu.

    RépondreSupprimer

Un petit mot?